Hachette Littératures - Format : 22,5 x 14 cm - 378 pages - Novembre 2007

Auteur : Jean-Yves LE NAOUR

Biographie de Louis Malvy (1875-1949), ministre de l ‘Intérieur de 1914 à 1917. Les nombreuses accusations pesant contre lui (espion, toxicomane, voleur, etc.) marquent le début d ‘une campagne encouragée par Clemenceau qui avait besoin d ‘une crise politique pour prendre le pouvoir. Banni pendant cinq ans, Malvy se fera réélire triomphalement dans le Lot.

L ‘affaire Malvy :
Qui connaît Louis-Jean Malvy ? Celui qui fut pour la gauche un nouveau Dreyfus, un martyr du républicanisme est aujourd ‘hui oublié. Étoile montante du parti radical, ministre de l ‘Intérieur de 1914 à 1917 et artisan de l ‘Union sacrée, Malvy s ‘est efforcé d ‘obtenir la paix sociale dans la France en guerre en négociant avec la CGT tout en contrôlant les pacifistes plutôt qu ‘en les arrêtant. En 1917, quand la crise du moral survient, la droite nationaliste le désigne comme bouc émissaire pour expliquer tout à la fois l ‘échec du chemin des Dames, les mutineries des poilus, les grèves ouvrières et le développement du pacifisme. La Ligue royaliste d ‘Action française s ‘acharne : violeur, cocaïnomane, espion, amant de Mata Hari… les accusations les plus folles sont lancées contre le ministre qui doit démissionner sous les coups d ‘un Clemenceau exploitant cyniquement cette crise politique pour parvenir au pouvoir. Traduit en Haute Cour de justice en 1918, Malvy est condamné à cinq ans de bannissement au terme d ‘un procès inique qui constitue, pour la droite, la revanche sur l ‘affaire Dreyfus.

Dans un pays en guerre rassemblé derrière un chef pour qui la fin justifie les moyens, l ‘innocence et la justice ne pèsent pas lourd face à la raison d ‘État. À travers le récit de l ‘affaire Malvy, Jean-Yves Le Naour s ‘attaque au mythe de l ‘Union sacrée et montre comment s ‘opère le basculement à droite de la France en guerre.

Jean-Yves Le Naour est historien, spécialiste de la Première Guerre mondiale et de l’entre-deux-guerres. Il a déjà publié, chez Hachette Littératures, Le Soldat inconnu vivant (2002), La Honte noire (2004), Le Corbeau (2005), La Famille doit voter (2005) et Claire Ferchaud, la Jeanne d’Arc de la Grande Guerre (2007).