Max Chaleil (Presses du Languedoc), Montpellier - 160 pages - Format : 13 X 21,5 cm - Octobre 1992

Auteur : René LA BORDERIE

En ces années 1940, où la campagne quercynoise découvre lentement le drame de l ‘Occupation, le parcours du jeune René est semblable à celui du Lot ; des calmes plaines du bonheur familial aux roches abruptes de la souffrance et du drame, il suit la courbe sinueuse d ‘un destin ordinaire, où tout se décide ailleurs. La souffrance est dans cet ailleurs, insaisissable et omniprésent ; cet ailleurs irritant comme le piquant des orties, dès qu ‘il quitte le havre chaud de la maison.
Ecrit sur le ton de l ‘autobiographie, ce roman, qui a la solidité des choses et des hommes de la terre, séduit d ‘emblée par son style fluide et cependant pétri de langue d ‘oc jusque dans sa syntaxe. Récit tout à la fois pudique et poignant, tissé de rêves et de révolte, Les orties poussent près des maisons narre les événements forts et les moments paisibles d ‘une enfance où transparaissent la sensibilité et l ‘amour du pays natal. Mais cet hymne à la vie et à la mort, à la terre et au soleil nous entraîne aussi dans le lent glissement de l ‘Histoire.

L ‘AUTEUR : Né dans un petit village du Lot en 1935, René La Borderie est actuellement responsable d ‘un secteur pédagogique de l ‘Education Nationale, tout en assurant la gestion d ‘un petit domaine viticole en Premières côtes de Bordeaux. Auteur de nombreux ouvrages techniques sur l ‘enseignement et la communication ainsi que de contes pour enfants, il nous livre ici, avec son premier roman, les clés d ‘un nouveau regard sur l ‘enfance.

Une enfance sous l 'occupation