ASMPQ_web

Conférence de Gilles Séraphin, architecte du patrimoine et archéologue du bâti, 

Vendredi 11 décembre, 20h30 Arcambal, espace culturel et de loisirs

On ne peut pas tout conserver. Cette phrase que les élus aiment à opposer à toute tentative conservatoire concernant le patrimoine architectural ou naturel est frappée au coin du bon sens. Elle suppose donc qu’un choix en connaissance de cause soit opéré entre ce que l’on désire conserver et ce que l’on ne désire pas conserver. Faire un tel choix suppose de redéfinir les critères sur lesquels doit se fonder la connaissance de cause et, par conséquent, de redéfinir le concept même de patrimoine, concept rendu particulièrement flou par les récentes extensions de sa signification.
Sur un territoire donné, la construction de la connaissance de cause nécessite une expertise à partir de laquelle s’opèrera le choix de la conservation, de la réhabilitation ou de la rénovation, qui ne sont pas des concepts interchangeables, ou bien celui de la destruction et du remplacement.
Libre participation

Organisée par l’ASMPQ (Association pour la Sauvegarde des Maisons et Paysages du Quercy) en partenariat avec l’association Hameaux et Villages d’Arcambal. Contact : 05 65 31 44 00 / contact@asmpq.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>