Le département du Lot est particulièrement riche en matériaux minéralogiques de construction : moellons, pierres de parements, dalles. Les gisements de Crayssac, Cressenssac et Carennac ont débordé du cadre local pour être exporté bien au-delà des frontières lotoises.  La présence dans les séries géologiques de niveaux carbonatés, lités, facilement exploitables et répartis sur tout le département,  est à l'origine du caractère exceptionnel de l'architecture quercynoise.

Le tableau ci-dessous composé par la compilation de la littérature locale, donne la liste des matériaux et de leurs lieux d'extraction. 
 

TYPES
DE
MATERIAUX

MONUMENTS

LIEUX
D'EXTRACTION

COMMUNES

FORMATIONS
GEOLOGIQUES

ORIGINE

Parement

Viaduc SNCF

Peyremarchand

Frayssinet-le-G.

Coniacien

 (3)

Marbre-serpentine

 

Canrobert

Cahus

Paléozoïque

(2)

Marbre-serpentine

 

Estival

Cahus

Paléozoïque

(2)

Marbre-serpentine

 

Malvy

Cahus

Paléozoïque

(2)

Marbre-serpentine

 

Trémouilhète

Cahus

Paléozoïque

(2)

Marbre rouge

Eglises de Saint-Céré

La Marbrière

St.-Médard-de-P.

Autoire

(2)

Lauzes

 

Aussou

Sabadel-Lauzes

Cras

(4)

Parement

Chât. de Montat

 

Carennac

Autoire

(2,1)

Marbre rouge

 

 

Loubressac

Autoire

(1)

Roche verte

 

 

Prendeignes

Paléozoïque

(1)

Travertin

 

 

Fons

Quaternaire

(1)

Lauzes-micasch.

 

 

Aynac

Paléozoïque

(1)

Marbre rouge

 

 

Saint-Simon

Autoire

(1)

Parement

 

 

Saint-Simon

Autoire

(1)

Marbre

 

 

Cajarc

Autoire ?

(1)

Lauzes

 

 

Montgesty

Portlandien

(1)

Parement jaunâtre

Chât. env. Cahors

 

Cahors

Kimméridgien ?

(1)

Parement

 

 

Cieurac

Oligocène

(1)

Parement

 

 

Saint-Médard

Portlandien ?

(1)

Parement

Export. Bordeaux

 

Puy-l'Evêque

Coniacien

(1)

Parement blanc

Chât. de St.-Sulpice

 

Lunegarde

Saint-Géry ?

(1)

Parement

Chât. d'Assier

 

Isseps

Hettangien

(1)

Marbre rouge

 

 

Capdenac

Autoire

(1)

Parement-Dalage

 

 

Crayssac

Portlandien

(5)

(1) Delpon J.-A (1831) - Statistiques du département du Lot. Réédition Quercy-Recherche, t. II, p. 411-414, 416-418.
(2) Combarieu L. (1881) - Dictionnaire des communes du Lot. Cahors, Laytou édit., 262 p.
(3) Obereiner J.-L. (1975) - La construction de la ligne de chemin de fer de Cahors à Brive à la fin du XIXe siècle. Cahors, Quercy Recherche n° 6, p. 17-23.  
(4) Astruc J., G. , inédit.
(5) Obereiner J.-L. (1978) - Les carrières de Crayssac. Cahors, Quercy Recherche n° 23-24, p. 46-51.

F
ORMATIONS GEOLOGIQUES SUSCEPTIBLES
DE FOURNIR DES DALLES

En dehors du classique faciès à lamines dolomitiques de Crayssac, il existe d'autres niveaux, qui ont fourni des lauzes et des dalles. Certains de ces faciès lités sont très gélifs, ou d'épaisseur insuffisante, même pour une exploitation artisanale. On observe, à proximité de la plupart des anciennes habitations, de nombreuses traces de grattages témoignant de l'utilisation localisée de tous les faciès lités, pour la construction, le dallage et la couverture de toitures. Dans les formations géologiques lotoises 6 faciès sont susceptible, par leur litage ou leur schistosité, de fournir des lauzes pour les toitures ou des dalles de sol.                 

AIRES OU SYSTEMES

ETAGES

FORMATIONS

MEMBRES

Jurassique

Portlandien

Cazals

Cazals

--

Kimméridgien basal

Cras

Nouaillac

--

Oxfordien ?

Vers

Calcaires de Vers

--

Bathonien supérieur

Cajarc

Saint-Chels

--

Hettangien

Le Maillet

 

Paléozoïque

 

Micaschistes d'Aynac.

 

- Le Portlandien de la formation de Cazals recèle le classique faciès de la pierre de Crayssac appelée parfois pierre du Lot. Ce faciès, à dalles dolomitiques beiges et grises, est activement exploité au Nord-Ouest de Cahors. Il a été traditionnellement utilisé pour le dallage et la couverture.

- Le Kimméridgien basal de la formation de Cras offre des dalles de qualité. Au voisinage de Pech d'Aussou (commune de Sabadel-Lauzès), de nombreux grattages anciens et des tas de déblais, montrent un matériau assez mince pour la couverture de toiture ; les autres affleurements montrent des dalles trop épaisses utilisables seulement pour le dallage. 

  - L"Oxfordien" offre quelques rares niveaux de calcaires lités, l'utilisation des bancs, trops épais, est généralement réservée au dallage.

- Le Bathonien supérieur renferme de très nombreux faciès lités, son utilisation a été très importante pour le dallage et la couverture, sur toute son aire d'affleurement qui traverse les causses de Martel, Gramat et Limogne. Les dalles issues de cet étage, sont d'un bel aspect gris clair, mais assez gélives.

- L'Hettangien à souvent été utilisé, dans le Limargue et le Terrefort, pour le dallage et la couverture de constructions modestes. Ces dalles dolomitiques, jaunâtres à gris-clair, parfois très fines, sont tendres et très gélives.

- Les lauzes de micaschiste, provenant des environs d'Aynac nous sont inconnues. 

La carte ci-contre donne l'aire d'affleurement des trois principaux faciès lités traditionnellement exploités et des micaschistes d'Aynac :

- les lamines dolomitiques portlandiennes (pierre de Crayssac),

- les calcaires argileux du Bathonien supérieur (formation de Cajarc, membre de Saint-Chels),

- les dolomies litées de l'Hettangien,

- les micaschistes du Paléozoïque d'Aynac.

Les unités lithologiques contrastées sont individualisées en formations et membres sur les cartes  géologiques récentes à 1/50 000. Cette différenciation des faciès facilitera la recherche de gisement.


© Jean, Guy Astruc et Quercy Net, 2003



 

 

 


  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les ressources minérales
du Quercy
Cliquez sur le schéma
pour l'agrandir

 

 

Haut de la page


Quercy.net