RENSEIGNEMENTS UTILES :

  • Adresse : 14 avenue du 10e-Dragons - 82000 MONTAUBAN
  • Téléphone : 05.63.03.46.18
  • Télécopie : 05.63.66.93.98
  • Horaires d'ouverture : Du lundi au vendredi de 8h30 à 17h00. 
    Communications interrompues de 12h à 14h.
  • Fermeture annuelle :Du 1er au 15 juillet inclus.
  • Directeur : Mme Pascale MAROUSEAU
  • Cours de Paléographie :Oui.

 

SALLE DE LECTURE - ACCÈS :

  • Nombre de lecteurs de microfilms : 1
  • Nombre de lecteurs - photocopieurs : 3
  • Les registres paroissiaux ne sont pas tous microfilmés.
  • Bus : ligne 3 et 14 - Station Docteur Labat.
  • Accès à pied : 15mn de la Gare SNCF.
  • Possibilité de se garer dans l'Avenue.
  • Accessible aux handicapés moteur.

ACCÈS AUX DOCUMENTS :

Ouvrages conseillés :

  • Guide des Archives du Tarn-et-Garonne, Meras Mathieu, Montauban, 1972, 66pages.
  • Répertoire numérique des registres paroissiaux 1545-1792 (dressé par A-M Arnaud et R. Maume, sous la direction d'Annie Lafforgue), Montauban, 1990.
  • Il n'est pas possible de réserver des documents.
    La demande des documents est informatisée.
  • Actuellement il n'y a pas d'horaire de levées. Le prêt est limité à 10 documents par demi-journée.
  • Les tables décennales de Montauban et certains documents sont en libre service.
  • Les Archives Départementales du Tarn-et-Garonne, contribuent au prêt de microfilms entre dépôts.

LES ARCHIVES DU TARN-ET-GARONNE : UNE HISTOIRE

Pivot du vaste mouvement d'érudition du XVIIIe siècle, les archives se sont intégrées sans surprise dans les grands bouleversements de la Révolution de 1789. D'instruments de gouvernement éparpillés au gré des institutions, elles sont devenues accessibles au public et bien de la Nation, et dès 1796 leur centralisation commence dans les trois nouveaux cadres administratifs : commune, département, Etat.

Les Archives de Tarn-et-Garonne s'inscrivent dans ce programme à ceci près que la création tardive du département (1808) décale leur existence et leur formation (1810) se trouve ainsi amputée d'une partie du fonds de la généralité de Montauban déjà transféré à Cahors. Les séries anciennes sont néanmoins très riches en fonds médiévaux d'origine ecclésiastique et en documents des XVIle et XVIIIe siècles, Depuis lors les versements administratifs s'enchaînent au rythme de la capacité d'accueil et 12 kilomètres linéaires ne suffisent plus à les recevoir.

Rattachées au Ministère de la Culture, elles sont depuis 1986 sous l'autorité du Conseil Général - symbole d'une démarche vers une autre histoire où toutes les composantes se substituent aux seuls gouvernants et où chacun devient acteur. Si la vocation du Service reste semblable au passé dans ses axes, son champ d'action s'en trouve élargi et plus impérieux.

SERVICE ÉDUCATIF :

Un service éducatif, animé par une attachée de conservation et un enseignant, offre au public scolaire de tout le département :

  • une salle où les élèves, devant des documents originaux, apprennent à voir comment s'écrit l'histoire,
  • une visite guidée du bâtiment et des collections,
  • un matériel audiovisuel (épiscope, magnétoscope),
  • un atelier de moulage de sceaux.

Sous la responsabilité d'un professeur d'histoire, il publie chaque année des reproductions de documents sur un thème choisi. Réalisée par le CDDP, cette publication est ensuite diffusée gracieusement à tous les établissements scolaires.

UN ACCÈS A TOUS LES PUBLICS :

Généalogistes, érudits, étudiants et professeurs voient affluer chaque été des étrangers de tous pays: les descendants des protestants émigrés à la Révocation de l'Edit de Nantes. Toute personne en effet, française ou étrangère, a accès aux documents. Il lui suffit de présenter une pièce d'identité lors de sa première visite et de se soumettre aux règles de communicabilité prescrites par la loi du 3 janvier 1979 et induites par la protection de la vie privée et de toute atteinte à la sûreté de l'Etat.

Ces règles sont les suivantes :

  • libre : cadastre, listes électorales, décisions judiciaires rendues en audience publique,
  • 30 ans : règle générale,
  • 60 ans : dossiers politiques, documents fiscaux,
  • 100 ans : état-civil, minutes notariales, dossiers judiciaires, hypothèques, enregistrement,
  • 120 ans : dossiers de personnel (à compter de la date de naissance)
  • 150 ans : dossiers médicaux, registres matricules (à compter de la date e naissance).

A la disposition de tous :

  • inventaires, répertoires et fichiers
  • une bibliothèque d'histoire locale
  • un PC avec lecteur de cd-rom (cartes postales, certains registres paroissiaux numérisés)
  • 3 lecteurs de microfilm
  • un lecteur reproducteur

L'atelier microfilm exécute sous réserve de paiement, prises de vue, microfilms ou tirages. Photocopies possibles, à l'exception de l'état-civil, des journaux et des documents reliés ou fragiles.

 

CADRE DE CLASSEMENT :

Le cadre de classement est commun à toutes les Archives départementales de France.

ARCHIVES ANCIENNES (avant 1790)

  • A - Actes du pouvoir souverain et domaine public
  • B - Cours et juridictions
  • C - Administrations provinciales
  • D - Instruction publique, sciences et arts
  • E - Féodalité, communes, état-civil, notaires
  • F - Fonds divers se rattachant aux archives civiles
  • G - Clergé séculier
  • H - Clergé régulier
  • I - Fonds divers se rattachant aux archives ecclésiastiques
  • J - Entrées par voies extraordinaires

PERIODE REVOLUTIONNAIRE (1790 -1800)

  • L - Documents administratifs et judiciaires de la période révolutionnaire
  • IQ - Biens nationaux

ARCHIVES MODERNES (1800 - 1940)

  • L - Lois, ordonnances et arrêtés
  • M - Administration générale et économie
  • N - Administration et comptabilité départementales
  • 0 - Administration et comptabilité communales
  • P - Finances, Cadastre, Postes
  • Q - Domaines, Enregistrement, Hypothèques
  • R - Affaires militaires
  • T - Enseignement, Affaires Culturelles, Sports
  • U - Justice
  • V - Cultes
  • X - Assistance et prévoyance sociale
  • U - Etablissements pénitentiaires
  • Z - Sous-Préfectures

ARCHIVES CONTEMPORAINES

  • W - Archives administratives postérieures au 10 juillet 1940
  • Fi - Documents iconographiques
  • Mi - Microfilms.

Dans le Tarn-et-Garonne, beaucoup de communes de moins de 2000 habitants, conscientes de l'intérêt général, ont déposé leurs archives anciennes conformément à la loi du 21 décembre 1970. D'autres ont opté pour la conservation sur place autorisée par dérogation, mais afin d'en assurer une meilleure sauvegarde une archiviste itinérante trie, classe et inventorie ces fonds communaux aux frais du Département depuis 1989.

© Quercy.net, 2000-2001

 

Haut de la page


Quercy.net