Le Quercy, terre de merveilleuses surprises

Villages escarpés aux tuiles brunes, étendues sauvages des Causses, opulence des rivières au pied de falaises impressionnantes, grottes décorées par les premiers hommes…

Le Quercy, c’est déjà tout cela. Situé au coeur du Sud-Ouest entre Auvergne et Périgord, le Quercy propose à ses visiteurs un « menu » extrêmement varié au travers de ses paysages, de son patrimoine, de sa gastronomie et de ses activités qu’elles soient culturelles ou sportives.

Terre sauvage chargée d’Histoire, il offre d’innombrables vestiges de tous les âges et des sites remarquables : Rocamadour, haut-lieu de pèlerinage, Cahors et le Pont Valentré, le Gouffre de Padirac, Saint-Cirq-Lapopie, village médiéval cher à André Breton, les Châteaux de Castelnau-Bretenoux et d’Assier, les grottes du Pech-Merle et de Cougnac.

Pays de vastes espaces, la vie prend sous le ciel aux couleurs méridionales un tout autre rythme : celui de la randonnée à cheval, de la marche à pied (700 km de GR), du vélo tout terrain, de la balade à vélo ou de la descente des rivières en canoë-kayak (la Dordogne, le Lot, le Célé). Ici, quel qu’il soit, le randonneur trouvera une région de prédilection.

Pays du bien vivre, mais aussi celui du « bien manger » ! Ici on distille la prune, on presse la noix, on fabrique le foie gras et le confit, on ramasse cèpes et escargots, on guette la truffe, on produit l’agneau fermier du Quercy et le « cabécou » de Rocamadour. Quant au Vin de Cahors, déjà chanté par Clément Marot, il n’a plus besoin de prouver ses lettres de noblesse…

Cette diversité des lieux et des activités se retrouve dans les équipements et les infrastructures touristiques que possède maintenant le Lot. Des équipements d’accueil des plus traditionnels aux plus originaux : hôtels, terrains de camping, gîtes ruraux, meublés, sans parler des chambres d’hôtes et des fermes-auberges… Mais si le Quercy a mis en valeur ses villes et ses monuments, s’il a créé et développé une infrastructure et des activités touristiques adaptées à son cadre privilégié, il met aujourd’hui l’accent sur deux atouts majeurs : les musées avec la création, ces toutes dernières années de 7 nouveaux musées d’un éclectisme rare : Musée Champollion à Figeac, Musée des Automates à Souillac, Musée Jean Lurçat à Saint-Céré, Musée Zadkine aux Arques, Musée Henri Martin à Cahors, Musée de Plein Air à Sauliac, Musée de la Préhistoire à Cabrerets, Musée Henri Giron au Vigan.