• Chronologie du Quercy Médiéval
  • Les dates relatives à l’histoire de France apparaissent en rouge.
  • Pour rechercher un mot ou une expression, tapez F3 sur votre clavier.
Date Evénement
412 Les Wisigoths font de Toulouse leur capitale.
507 Les Quercynois combattent aux côtés des Wisigoths lors de la bataille de Vouillé contre les Francs (?). Thierry, fils aîné de Clovis s’empare du Rouergue et du Quercy.
511 Mort de Clovis. Le Quercy est attribué à Thierry, roi de Metz.
530 La ville de Cahors est mentionnée “furtivement” à l’occasion du soulèvement de l’Auvergne contre Thierry.
Vers 600 Fondation du monastère de Coronzac sur le ruisseau de Vers (peut-être par Didier, évêque d’Auxerre).
621 Le testament de Didier – quercynois par sa mère -, évêque d’Auxerre, montre l’immense fortune que Didier possédait en Quercy (dont Coronzac ?).
630 L’évêque de Cahors, Rustique, est assassiné par des “hommes pervers” de la ville.
630 L’évêque Didier (frère de Rustique) arrive à Cahors, nommé par Dagobert pour y rétablir l’ordre franc. Didier sera évêque de Cahors de 630 à 655.
732 Charles Martel arrête les Arabes à Poitiers.
745 Expéditions franques en Quercy contre Waifre, roi d’Aquitaine.
751 Election de Pépin le Bref.
761 Pépin s’empare du Quercy et de Cahors.
768 Mort de Pépin le Bref. La province de Bourges (à laquelle appartient le Quercy) revient à Carloman.
771 Mort de Carloman, ses possessions passent à Charlemagne.
778 Le comté de Cahors est rattaché au royaume d’Aquitaine.
800 Charlemagne est sacré empereur des Romains à Rome.
Peu avant 838 Fondation du monastère de Figeac.
844 Moissac saccagée par les Normands.
844 Premier monastère féminin en Quercy (Sarrazac), fondé par le comte Raoul.
846 Premières incursions normandes en Quercy du nord.
849 Raymond, comte de Rouergue et de Toulouse, est fait comte de Quercy par Charles le Chauve.
961 Testament du comte Raymond, avant son départ pour Compostelle, qui «témoigne timidement d’une nouvelle société dite “féodale”» (Jean Lartigaut).
904 Le prêtre Enard donne au monastère de Beaulieu des manses situées sur la commune actuelle de Glanes.
924 Les Hongrois pillent Moissac.
945 Première mention de l’écolâtre de Cahors.
1000
1031 Trêve de Dieu (pour lutter contre les violences féodales) décidée par Dieudonné, évêque de Cahors.
1088 L’évêque de Cahors reçoit du comte de Toulouse Guillaume Taillefer ses droits sur la ville de Cahors, à l’exception des tours.
1093 Mort de Guillaume IV, comte de Toulouse. Il a fait héritier Raymond de Saint-Gilles, son frère, au détriment de sa fille unique Philippe.
1094 Philippe, fille de Guillaume IV de Toulouse, épouse Guillaume IX, comte de Poitiers. De ce mariage naîtra Guillaume X, père d’Eléonore d’Aquitaine.
1095 Le pape Urbain II excommunie les seigneurs de Montmurat, Felzins, Lentillac, Capdenac, Cardaillac, Béduer et Thémines qui s’étaient emparés de biens appartenant à l’Eglise.
Octobre 1096 Raymond IV de Saint-Gilles, comte de Toulouse, part en croisade, emmenant avec lui quelques nobles du Quercy.
1100
1100 Hugues de Castelnau fait donation à l’abbaye de Beaulieu de l’église et du village de Bonneviole.
1108 Bertrand, fils de Raymond IV, comte de Toulouse, part en croisade accompagné de Géraud III, évêque de Cahors, et de quelques nobles quercynois.
Vers 1113 L’évêque de Cahors Géraud rentre de croisade en rapportant la relique connue sous le nom de Sainte coiffe.
1119 Au concile de Toulouse, le pape Calixte II ordonne de chasser les hérétiques albigeois de l’Eglise.
1122 Naissance d’Aliénor, fille et héritière de Guillaume X, duc d’Aquitaine.
1128 Fondation de l’ordre du Temple.
1144 Fondation de Montaubant par Alphonse Jourdain, comte de Toulouse.
1147 Saint Bernard vient essayer de ramener les hérétiques. En Quercy, il visite Cahors et Rocamadour.
Vers 1150 Bertrand de Givray, moine errant, fonde des oratoires à Laramière, Espagnac et Escaumels.
1152 Louis VII et Aliénor d’Aquitaine se séparent. Deux mois plus tard, Aliénor épouse Henri Plantagenêt, futur Henri II d’Angleterre (1154).
1159 Henri II Plantagenêt, roi d’Angleterre, envahit le Quercy et se présente devant Cahors qui lui ouvre ses portes.
1173 Tout en réservant “la fidélité qu’il doit au roi de France”, le comte de Toulouse se reconnaît vassal du roi d’Angleterre et de son fils Richard, gouverneur du duché de Guyenne.
1175 L’abbé de Moissac “aurait été assassiné par ses religieux”.
1178 Grande sécheresse et “famine terrible”.
1178 Une mission d’évêques (dont Géraud Hector, évêque de Cahors) se rend à Toulouse pour prêcher contre les hérétiques mais se fait huer par la foule (quelques hérétiques notoires, cependant, abjurent).
1181 Les Templiers sont à Montricoux.
1183 Le seigneur Raoul de Castelnau, aidé du routier Mercadié, pille la haute Auvergne.
1188 Richard Coeur de Lion, duc de Guyenne, s’empare de Cahors, Cajarc, Souillac, Cazals, Peyrilles, Concorès, Lavercantière, Thémines, Cardaillac et Castelnau-Montratier.
1188 Le routier Mercadier, aux gages de Richard Coeur-de-Lion, s’empare de 17 châteaux en Quercy.
1190 Au cours de la croisade (à laquelle ils participent tous les deux), le roi de France (Philippe Auguste) et le roi d’Angleterre (Richard Coeur de Lion) concluent un accord selon lequel la possession de Cahors et de tout le Quercy, à l’exception des abbayes de Souillac et de Figeac, est reconnue au roi d’Angleterre.
1192 Naissance du troubadour Hugues de Saint-Cirq, d’Alzou.
1196 Le seigneur de Vayrols cède aux Templiers un grand immeuble situé dans la ville de Cahors.
1200
1200 Coutumes de Lavercantière.
1202 Mort de Géraud-Hector, évêque de Cahors.
1203 Fondation de l’Hôpital Saint-Jean (Sarrazac) par le vicomte Raymond de Turenne.
1204 L’évêque de Toulouse, jugé trop faible contre les hérétiques, est déposé par les légats du pape.
1207 Première mention de la commune de Cahors (accord entre les consuls de Cahors et ceux de Toulouse).
1208 Pierre de Castelnau, légat du pape à Toulouse, excommunie Raymond VI et est assassiné. C’est le début de la guerre.
1209 Les Templiers sont à Labouffie.
1211 Simon de Montfort s’empare de Caylus, puis va à Cahors et Rocamadour.
1211 L’évêque de Cahors, Guillaume de Cardaillac, quitte l’armée des croisés et va faire hommage du comté de Cahors au roi de France. Bertrand de Gourdon et Bernard de Castelnau-Bretenoux font de même, devenant ainsi des vassaux directs du roi.
1212 Simon de Montfort pille Saint-Antonin puis s’empare de nombreux châteaux en Quercy.
14 août 1212 Simon de Montfort s’empare de Moissac après un siège difficile.
1214 Simon de Montfort saccage plusieurs villes dans le sud du Quercy (Caussade, Montpezat, Montcuq, etc).
1214 Simon de Montfort fait écarteler B. de Cazenac, seigneur de Montfort sur Dordogne, dans le château duquel on a trouvé plus de 200 personnes “affreusement mutilées”.
1214 Première réunion des Etats du Quercy, sous la présidence de Simon de Montfort (?).
1215 Le concile de Latran déclare le comté de Toulouse confisqué au profit de Simon de Montfort.
1215 Fondation de l’ordre des Dominicains (appelés aussi Jacobins).
1217 Fondation de l’université de Toulouse par le pape Honorius.
1218 Simon de Montfort est tué sous les murs de Toulouse.
1218 Coutumes de Martel.
1220 Montauban se déclare à nouveau pour Raymond VI.
1221 Moissac se déclare à nouveau pour Raymond VI.
1222 Mort de Raymond VI.
1226 Amaury de Montfort, incapable de tenir les conquêtes de son père, les cède au roi de France.
12 avril 1229 Traité de Meaux-Paris. La paix est signée entre Saint Louis et Raymond VII : les biens du comte doivent constituer la dot de sa fille Jeanne, unique héritière et future épouse de Alphonse, frère du roi, comte de Poitiers. Les biens du comte doivent revenir à la couronne si Jeanne meurt sans enfant.
1231 Pierre Cellani et Guilhem Arnaud sont nommés inquisiteurs dans le Quercy.
23 février 1233 Confédération “pour l’union, la paix et la défense commune” conclue entre Cahors et Figeac et jurée par 17 seigneurs et 17 communes pour lutter contre les routiers.
1234 Deux femmes de Berganty, convaincues d’hérésie, sont brûlées.
1236 Fondation de l’hôpital d’Issendolus par le seigneur de Thémines (sera plus tard transformé en monastère).
1238 Naissance à Cahors de Jacques Duèze, futur pape Jean XXII.
1242 Première mention d’un sénéchal représentant le roi de France en Limousin, Périgord et Quercy.
1244 Coutumes de Gourdon, de Gramat et de Mayrinhac.
1247 Raymond VII de Toulouse exige une contribution appelée fouage car elle est perçue en raison du nombre de feux.
1250
1250 Coutumes de Rudelle.
1251 Bernard de Castelnau, de Saint-Cirq-Lapopie, est condamné à la prison perpétuelle pour avoir favorisé des hérétiques. Ses biens sont confisqués au profit de Alphonse, comte de Toulouse (ils seront vendus en 1269 à Hugues de Cardaillac).
1251 Révolte de la population de Figeac contre les moines du monastère
1252 Les Dominicains s’établissent à Figeac.
1254 Début de la construction du Pont Neuf (qui sera utilisable mais non terminé en 1291).
1256 Coutumes de Cajarc (évêque de Cahors).
1259 Traité de Paris entre Saint-Louis et Henri III. Le roi de France est maintenu dans sa possession des provinces de l’Ouest, mais cède définitivement au roi d’Angleterre les domaines possédés par la couronne en Limousin, Périgord et Quercy (avec des réserves et des conditions).
1263 Alphonse de Poitiers renouvelle la levée du fouage (inventé par Raymond VII en 1247). 10 sous par feu en moyenne.
1266 Coutumes de Thégra.
1267 Le peuple de Cahors se soulève contre les consuls.
1269 La livre tournoi vaut exactement le double de la livre caorsine.
1270 Coutumes de Luzech (évêque de Cahors).
1271 Coutumes de Puy-l’Evêque (évêque de Cahors)
Mort d’Alphonse de Poitiers, comte de Toulouse. le Quercy est rattaché au domaine royal (Philippe III le Hardi est roi de France).
1277 Coutumes de Béduer.
1279 L’abbé de Dalon (Périgord) fonde la bastide de Tauriac (aujourd’hui Puybrun).
1286 Suite du traité de Paris de 1259. Assignation de revenus au roi d’Angleterre par Philippe le Bel.
1288 La cour du roi de France décide – contrairement aux prétentions de l’évêque – que les consuls de Cahors peuvent établir des notaires pour recevoir des actes publics.
1291 Coutumes de Castelnau-Montratier et Capdenac.
1293 Coutumes de Gréalou.
1294 Coutumes de Lacapelle-Marival.
1296 Coutumes de Fons.
1297 Le sénéchal Guy de Cabrier fonde la bastide de Montcabrier
1300
1302 Philippe le Bel et la reine passent à Cahors, en route pour Toulouse.
Février 1302 L’abbé de Figeac, Bérenger, abandonne au roi Philippe le Bel la justice de la ville (à l’exclusion de celle du monastère). En retour, le roi devait céder une terre de revenu égal.
1306 Acte de pariage pour Cahors (sur la proposition de l’évêque).
1307 Suppression de l’ordre des Templiers. Sept chevaliers arrêtés en Quercy.
1308 Début de la construction du pont Valentré à Cahors (achevé en 1355).
1310 Année “extrèmement pluvieuse”.
1310 La cour du roi de France condamne l’évêque de Cahors à 1500 l.t. d’amende car son bailli a fait forcer la porte de la maison commune de Cajarc et emporter les poids et mesures de cette ville. La justice du lieu est confiée aux officiers du roi “durant la vie de l’évêque”.
1311 “Famine atroce”, suite à l’année 1310, très pluvieuse.
1312 Dernier autodafé en Quercy (dans les environs de Montclar, trois femmes réputées hérétiques sont livrées au feu).
1317 L’évêque de Cahors est condamné au supplice du feu pour complot contre la vie du pape.
1318 Le roi Philippe V le Long accorde des privilèges à la ville de Figeac.
26 octobre 1320 Jean XXII achète au grand maître des Hospitaliers tout ce qui avait appartenu aux Templiers à Cahors et le donne aux Chartreux.
1321 Complot des (ou contre les…) lépreux.
1324 La livre tournoi vaut 10/16èmes de la livre caorsine.
Janvier 1328 Le roi Charles IV, venant de Rocamadour, est reçu en grande pompe par les consuls cadurciens.
1328 Mort de Charles IV le Bel. La couronne de France passe aux Valois.
1329 Le roi de France monopolise la fabrication monétaire. L’atelier de Cahors est supprimé. L’atelier de Figeac continuera de fonctionner jusqu’en 1442.
1332 Jean XXII crée l’université de Cahors, avec trois facultés : droit, théologie, médecine.
1335 Philippe VI est reçu “magnifiquement” à Cahors.
1336 Emeute populaire à Cahors. Le consul Cabazat et plusieurs collecteurs des finances royales sont tués dans la cathédrale où ils s’étaient réfugiés.
1345 Henri de Lancastre débarque à Bayonne. Prise de Bergerac par Derby (août).
1346 Bataille de Crécy.
1347 Reprise de Domme par le sénéchal français.
1349 L’évêque de Cahors, Bertrand de Cardaillac, reprend Belaye et Montcuq.
1350
1353 Siège de Saint-Antonin (par les Français).
1355 Fin de la construction du pont Valentré à Cahors (commencé en 1308).
1360 Le Quercy est cédé au roi d’Angleterre par le traité de Brétigny.
1361 Le seigneur de Martel, Stéphani, meurt en défendant sa ville.
1361 Peste à Figeac.
1362 Le routier Mérigot Marchès, dit Tête noire, dévaste le haut Quercy (il avait embrassé le parti des Anglais).
8 janvier 1362 Cahors se rend au lieutenant du roi d’Angleterre, Chandos (le maréchal français Boucicaut assiste à la scène).
Juin 1364 Le prince de Galles, en visite dans son duché de Guyenne, passe 8 jours à Cahors.
1367 Le prince de Galles confirme les privilèges de l’université de Cahors.
30 juin 1368 Un traité d’aide réciproque contre le roi d’Angleterre est conclu entre le roi de France, le comte d’Armagnac et le sire d’Albret.
5 février 1369 Les consuls de Cahors jurent de porter secours au roi de France déclarant que, “même sous la domination anglaise, ils n’avaient jamais cessé d’avoir le coeur français”.
18 mars 1369 De nombreux seigneurs quercynois, dont les Cardaillac, les de Jean, les Gourdon, se déclarent pour le roi de France et partent pour Toulouse rejoindre le duc d’anjou.
Mai 1369 Les anglais Chandos et Knolles échouent dans une tentative de reprendre Cahors.
1370 Le duc d’Anjou, de passage à Cahors, confirme les libertés communales et autorise les consuls à créer trois notaires.
14 octobre 1371 Les routiers Bertucat d’Abret et Bernard de la Salle, à la tête de “huit vingt hommes et cinq cents pillards” prennent Figeac par surprise et la saccage.
3 août 1373 Figeac, prise le 14 octobre 1371, est rendue (contre 26000 francs d’or) au comte d’Armagnac par les routiers qui l’avaient capturée.
Eté 1375 Les routiers Bertucat d’Albret et Bernard de la Salle s’établissent dans la vallée du Célé.
1377 Le routier Bertucat d’Albret passe pour un temps au service du duc d’Anjou.
1380 Mort de Charles V.
1381 Les habitants de Cahors s’engagent à fournir à Raymond de Sort (dit Ramonet), un des chefs les plus redoutés du parti anglais, 400 l. t., une pièce de drap “du plus fin”, deux marcs d’argenterie et des épices.
1383 Bertucat d’Albret, revenu dans le camp du roi d’Angleterre, se voit donner par ce dernier, à perpétuité, les places de Montfaucon et de Cazals.
1384 Peste à Cahors.
1387 Négociations entre le comte d’Armagnac et les capitaines anglais, qui s’engagent à évacuer le pays (l’évacuation sera “bien lente”).
1388 Le comte d’Armagnac abandonne la seigneurie de Gourdon à Raymond de Sort (qui était passé à son service) pour s’attacher sa fidélité.
1400
1427 Le parti français reprend le chateau de Concorès, puis celui de Mercuès.
1429 Cahors obtient de réduire le nombre des consuls de 12 à 6.
1429 Libération d’Orléans. Il est question de Jeanne d’Arc à Cahors.
1431 Jeanne d’Arc est brûlée à Rouen.
1437 Les Etats du Quercy désignent des Elus (ils seront ensuite nommés par le pouvoir royal).
1442 La dernière compagnie rebelle, celle de Cuzorn, est détruite par le Sénéchal.
1444 Révolte de Jean d’Armagnac contre Charles VII (quelques troubles en Quercy).
1448 Création des francs-archers (par ordonnance royale).
1450
1450 Le sénéchal Jean de Carmain et Jean de Cardaillac (seigneur de Saint-Cirq-Lapopie) vont rejoindre Charles VII au siège de Bergerac.
17 juillet 1453 Bataille de Castillon (fin de la guerre de Cent ans). Le Quercy est ravagé.
1462 Louis XI confirme les privilèges de Cahors.
1500
1503-1504 Dénombrement des biens nobles de la sénéchaussée de Quercy afin de déterminer les charges de chaque détenteur pour le service du ban et de l’arrière-ban (ordonné le 30 août 1503, rendu au début de 1504).