Quercy.net

Le Portail internet du Quercy

Catégorie : Actualités

Oh my Lot, nous aussi ! et vous ?

Les enjeux

  1. Séduire de nouveaux habitants :
    pour faire face aux difficultés de recrutements et de transmission des entreprises et remédier à la stagnation du nombre d’habitants.

  2. Faire mieux connaître et reconnaître le Lot :
    il ne manque pas d’atouts, tant économiques que sociaux ou culturels. Encore faut-il le faire savoir en faisant évoluer l’image du Lot.
  3. Mener des actions collectives :
    il s’agit de fédérer tous les acteurs du territoire et tous les Lotois autour d’une ambition commune pour préparer l’avenir.

Pour en savoir davantage, recevoir la newsletter et devenir ambassadeur : cliquez ICI

Le retable de l’église de Villesèque

A l’occasion de la séance mensuelle de la Société des Etudes du Lot, Sylvie Marroux présentera :
Le retable majeur, XVIIe siècle : un exceptionnel ensemble symbolique – église Saint-Michel (Villesèque)

Jeudi 6 décembre à 18h15, locaux de la Société des Etudes du Lot cour de l’archidiaconé, rue de la Chantrerie à Cahors.

Gaston Monnerville : conférence à Cahors le 29 novembre

Gaston Monnerville : Le Lot à Saint Céré, sur le parcours d’un républicain d’exception
Conférence par M. Jean-Pierre Jouffroy, proviseur honoraire du Lycée Jean Lurçat, à Saint-Céré

Organisation : Société des Membres de la Légion d’Honneur, amphithéâtre Bessières jeudi 29 novembre.
Espace Clément Marot – 17 h 

Gaston Monnerville, dont les parents Marc Saint-Yves Monnerville et Marie-Françoise Orville sont tous deux originaires de Case-Pilote en Martinique, est né à Cayenne en 1897. Il quitte la Guyane afin de poursuivre des études de droit et se fait une réputation en faisant acquitter à Nantes des guyanais accusés dans l’affaire Galmot.
Il se lance en politique et devient député de la Guyane en 1932. C’est le début d’une brillante carrière. Il sera successivement  : maire de Cayenne, sous-secrétaire d’État aux Colonies, sénateur de la Guyane puis du Lot, président du Conseil de la République puis du Sénat, président du Conseil Général du Lot.
En 1953, sa couleur l’écarte de la fonction suprême, la Présidence de la République au profit de René Coty. En 1974, sa carrière politique s’achève avec sa nomination au conseil constitutionnel. Gaston Monnerville est mort à Paris en 1991.
Parmi toutes ces responsabilités prestigieuses de ce pur produit de l’école républicaine, une plus modeste mais qui lui tenait particulièrement à cœur, celle de maire de Saint Céré de 1964 à 1971, petite ville de 3 500 habitants située dans le département du Lot à 30 km au nord-ouest de Figeac. Les Saint-Céréens ne l’ont pas oublié : une école et une rue portent son nom

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén