Quercy.net

Le Portail internet du Quercy

Catégories Librairie : Romans - Récits - Nouvelles Page 1 of 5

le Héros et les autres

Fin observateur du monde qui l’entoure et qui l’inquiète, Martin se pose beaucoup de questions, aussi, cherchant des explications à tout, élucubrant de savantes ratiocinations mathématiques, logiques, poétiques. Le monde de Martin est ainsi clair comme de l’eau de roche – cette même eau vive qui serpente dans le square, et dans laquelle se noient les beaux garçons. Un livre simple sur des choses compliquées.

La ville de Saint-Céré dans laquelle l’auteur se reconnait par ses attaches familiales mais aussi par ses lieux symboles (lycée, places, square….) et son environnement rural joue le rôle de décors (sentiment géographique). L’Histoire n’est pas absente et l’on remarquera que la date de présentation à la librairie Parenthèse, 14, bd. Gambetta à Saint-Céré, le samedi 10 novembre à partir de 14h qui coïncide avec le centenaire de l’Armistice…. la Grande Histoire n’aura jamais de fin !

CRENN Antonin, ed. Lunatique 35 Vitré, 2018, 68 p. 8 €
+ d’infos sur l’auteur

Solidaritat. Choix de poémes d’un poête-paysan lotois d’expression occitane

Vivre et mourir en temps de guerre de la préhistoire à nos jours, Quercy et régions voisines

Communications du 59e congrès de la Fédération historique de Midi-Pyrénées.

La sauvegarde de l’Art Français

Liste des édifices religieux restaurés en France, durant les années 2010 et 2011 grâce au concours financier de l’association “La Sauvegarde de l’Art Français”.

Le Donne

L’auteur nous livre dix-huit nouvelles, fenêtres ouvertes sur l’intimité. Chacune est une rencontre. Un moment privilégié au cœur de l’être.
Les personnages, hommes, femmes, enfants lèvent le masque. Ils se montrent tels qu’ils sont avec leurs doutes et leurs espérances. Vous serez touchés par leur sincérité.
Sont-ils prisonniers de leur existence ou sont-ils parvenus à donner sens à leur vie ?
Ce recueil offre des clés pour apprendre à se reconnecter à soi-même, à croire en soi et en ses rêves et à profiter du moment présent. Au fil de votre lecture, certaines situations vous feront sans doute écho, réveillant en vous des possibles. Puissiez-vous y puiser l’élan de vie qui brille en chacun.

L’auteure : Enseignante à Cahors dans le Lot jusqu’en 2011, Corinne Dollon a choisi désormais de se consacrer à la psychologie. Elle poursuit ses formations et ses recherches dans ce domaine et partage, par ses écrits, son expérience en développement personnel. Elle avait déjà dans ses deux premiers romans, « Parfum d’âmes » et « L’essence des maux » su vous émouvoir. Sa troisième publication, sous forme d’un recueil de nouvelles, est un partage sur les moyens de se libérer de ses maux afin de vivre pleinement.

Peter Amici

L ‘auteur se penche sur le style du peintre et tente d ‘analyser les caractéristiques de cet artiste qu ‘il appelle un “dessinateur naturel “. Peter (1) vit un crayon à la main ; il note et transpose tout ce qui l ‘entoure en un dessin d ‘une fraîcheur réjouissante. Sa curiosité pour le monde des plantes, des animaux, des minéraux, mais aussi des structures humaines le tient toujours en haleine.
(1) Peter Amici est né en 1941 à Neuekirch en Suisse

LES DÉBUTS
DE L ‘INSTRUCTION PRIMAIRE

Les racines de l ‘école :

Décrire la genèse de l ‘Institution scolaire en Haut Quercy, durant le XIXe siècle, a exigé une curiosité persévérante et a suscité aussi de l ‘émotion tant l ‘école est une expérience partagée.

Cette véritable archéologie-généalogie, au coeur des valeurs éducatives, a interrogé la mise en place précoce de l ‘école publique de garçons, la négligence à Fégard de l ‘instruction des filles, le statut des maîtres et des maîtresses, les contenus d ‘enseignement fondés sur la trilogie lire, écrire, compter sans oublier l ‘unification du pays par une langue commune et un projet historique…

Elle a révélé en même temps des couleurs et des identités communales fortes et anciennes.
Pour les plus âgés d ‘entre nous, ce retour sur un passé, à la fois proche et éloigné, nous parle charnellement.

Pour les plus jeunes, il dévoile des étapes qui tracent toujours, un combat face à d ‘autres formes d ‘ignorance ou de soumission.

A L ‘HEURE OU LES OMBRES S ‘ALLONGENT

Quarante nouvelles, nées de faits divers accumulés depuis plus d’une décennie, vont vous entraîner sur les routes automnales du Portugal avec José, en quête de son passé ; sur des co-teaux embaumant les herbes sauvages avec Antonella, l’intrépide bohémienne italienne ; dans le parc d’une ville balnéaire de la côte atlantique française où les visiteurs, depuis quelque temps, agissent étrangement.
Les cloches du libidineux Giuseppe ne sonnent désormais plus, alors qu’une horloge municipale sème la discorde…La cupidité d’une famille galicienne n’a d’égal que l’ingéniosité de Luigi et Alberto, les deux voleurs à la tire. Le train de vie de Phillis Fogden ne croisera jamais celui de l’illuminé Pierre Letourneur et pour cause. Le strip-tease public d’un conseil municipal sauvera-t-il de la ruine la chapelle sanctuaire de sainte-Hélène ?
Pour retrouver ses premières amours, Lady Michelle n’emprunte pas, et de loin, le même chemin qu’André et Daniel. Le machiavélisme féminin d’Olga et de Shirley Mac Adams ne doit rien à la goujaterie d’Hubert de Galati. Qui pourrait entraver l’amour indéfectible de David et Stefania ?
Tous ces personnages, et bien d’autres, illustrent, chacun à leur manière, la phrase de Jean Giraudoux :

Les êtres ne se dérangent dans la vie que pour vous apporter des leçons, des signes ou des devoirs.

LE GOÛT DU LARGE

Le goût du large revêt, pour les différents de ce recueil de nouvelles, des aspects bien différents. Acteur ou victime, aucun d ‘eux n ‘en ressortira indemne. La pingrerie d ‘un mari, l ‘avertissement d ‘une araignée, un dentier égaré, un téléphone à remonter le temps, le décès subit d’une maquerelle, des livres qui prennent la poudre d’escampette … autant de déclencheurs qui entraîneront l ‘auteur vers des voies qu ‘il n ‘envisageait raisonnablement pas d ’emprunter.

CE QUE TA PLUME VOUDRA

Qui est cette mystérieuse Séléna qui, un beau jour, débarque dans la vie paisible d ‘Alexandre ? L ‘espace et le temps n ‘obéissent plus aux règles. Son immeuble, en pleine nuit, perd un étage. Séléna est-elle, comme elle l ‘affirme, la fille d ‘Alexandre? Fantastique et poésie s ‘entre-mêlent pour apporter une réponse inattendue.

Quatre saisons en Quercy blanc

Partir/revenir : qu’est-ce qu’on perd_? qu’est-ce qu’on gagne_?
Sans qu’il se pose explicitement la question, c’est pourtant cela qui va bousculer Nicolas de retour, par inadvertance, dans son Quercy natal…
Tout a changé au village, bien sûr_! Sans compter les complications imprévues qui vont l’obliger à prolonger son séjour pour les besoins d’une enquête. Qui a tué Lili, la jeune et ravissante amie de Magali_? Pourquoi le vieil Émile se terre-t-il chez lui quand il ne divague pas, errant dans les causses déserts_?
L’alibi que Pauline a fourni à son volage mari ne serait-il que diversion pour préserver leur florissant commerce_? Nicolas saura-t-il entendre la leçon de sagesse toute britannique de John Lester_?
Que choisir_: la Norvège ou le Lot_? La blonde Anna ou la brune Magali_?
Quatre saisons, déroulant les beautés secrètes et préservées de la campagne quercynoise, ne seront pas de trop pour que Nicolas mûrisse sa décision…

LE DEUXIEME REGARD

C’est un vrai coup de coeur qui pousse Élise à quitter le tourbillon parisien pour s’installer à Céniac, au coeur du Parc régional des Causses du Quercy, dans le Lot de son enfance.
Depuis toujours, elle élève seule sa fille Sam, atteinte d’une maladie génétique.
Incompréhension, disgrâce, exclusion, solitude, la fillette a toujours eu du mal à se mêler aux autres et Élise espère que l’authenticité des gens de la campagne facilitera leur intégration.
Partir pour changer de vie, prendre un nouveau départ, réapparaître tel que l’on est vraiment, façonner le regard des autres… Élise le veut et elle y croit, mais peut-on se dérober à sa propre histoire ?
Les choses ne sont pas si simples et leur présence va perturber la vie de ce petit village qui semble figé dans un passé douloureux et compliqué. Sans le vouloir, Élise et Sam réveillent de vieux démons endormis. Émile, un vieil homme bizarre et effrayant de solitude semble les épier sans relâche depuis leur arrivée. Que cache-t-il ? Leur veut-il du mal ?

L ‘auteur : Née en 1963 dans une petite ville du Lot, Fabienne Baynat est revenue vivre à Cahors en 2000. Après vingt ans passés dans l’industrie pharmaceutique, elle décide en 2009 de tout plaquer pour explorer de nouveaux
horizons.
Le regard des autres est au coeur d’une oeuvre naissante, nourrie d’une écriture sensible et pudique.
« Le Deuxième Regard » est son premier roman. L’histoire se déroule dans un petit village du Parc régional des Causses du Quercy.
Deux autres romans sont en réécriture.

UN CAMP RETRANCHÉ EN FRANCE

Le Lot comme vous ne l ‘avez jamais vu ! Jean-Pierre Otte rend un hommage littéraire et pittoresque à cette contrée marginale devenue depuis un siècle le pays d’élection de nombreux artistes et écrivains.

Sous forme de chroniques regorgeant d’anecdotes drôles et savantes, Jean-Pierre Otte se penche sur la région où il a élu domicile depuis plus de vingt ans. Louant non seulement la beauté du paysage, la majesté du Causse, l’auteur dévoile aussi la magie, les zones d’ombre, l’isolement, le côté sauvage et surréel de ce lieu protégé de l’invasion touristique, comme de la spéculation immobilière. Sous la plume de l’auteur, le Lot devient alors une contrée exotique et fascinante, dont le canton méconnu de l’Arnal semble représentatif à maints égards. Notamment pour sa population éclectique, divisée en trois groupes. Commençons par les autochtones. Reliés au sol, au climat et aux bêtes, leurs préoccupations terriennes semblent rythmer leur vie entière. Il s ‘avère pourtant que les mœurs paysannes sont bien plus libertines et divertissantes que ne l ‘imaginent les citadins. Ou que d ‘autres passions régissent leur existence, comme dans le cas de ce cultivateur passionné d’égyptologie, obsédé par les les premiers hiéroglyphes et leur ressemblance avec les symboles de la nature. Vient ensuite le cercle des « parachutés », ces réfugiés volontaires « apatrides », le plus souvent excentriques. On y trouve ainsi un homme qui soigne sa manie de la persécution en étudiant les mathématiques, un chercheur du CNRS reliant les mythes anciens à l’astronomie, une prostituée vivant dans les bois, un Américain venu avec une valise vide et un perroquet sur l’épaule, un travesti nostalgique, un peintre et une botaniste vivant dans une yourte mongole. Ils ont en commun d’être différents. Tous ont trouvé dans l’Arnal leurs vraies racines. Le troisième cercle est composé de nomades. Depuis qu’une longue tradition d’asile s’est perpétrée dans la région, l’Arnal sert de cachette pour toutes sortes de fugueurs, de clandestins, de déserteurs, qui disparaissent aussi mystérieusement qu’ils sont apparus. Parmis ceux qui ne font que passer, on trouve aussi des convalescents, chez qui s ‘opèrent parfois des miracles, comme pour ces suicidaires qui repartent guéris de leur désespoir. Vient enfin une dernière frange de cette population qu’on nomme touriste, souvent anglaise, à la peau blanche couverte de taches de rousseur, amoureuse des vieilles pierres et amatrice de bons vins, à qui il faut néanmoins beaucoup de patience pour se faire accepter. Et lorsque Jean-Pierre Otte et ses voisins ont la bonne idée d ‘organiser chez eux des cycles de conférences ouverts à chacun, la vie dans l ‘Arnal devient pour cette drôle de communauté une véritable université de tous les savoirs. C’est enfin dans cette belle commune que l’auteur fait la connaissance de celle qui deviendra sa femme, Minna, écrivain comme lui, et pour ajouter à l’originalité du tout, spécialisée dans le roman préhistorique ! Pour vivre heureux, vivons caché, professe le dicton. C’est en lisant ce livre que l’on comprend en quoi la notion de marge peut coïncider, parfois, avec celle de bonheur. Mais, surtout, ne le dites à personne. Seuls les initiés sont admis.

Jean-Pierre Otte est né dans les Ardennes en 1949. Avide de savoir, il étudie des disciplines aussi diverses que la biologie, la physique, la philosophie et les mythologies du monde. Spécialiste des mythes de la création, il s’adonne aussi à la botanique et à l’observation des insectes. Installé depuis 1984 dans le Lot, il vit entouré d’animaux familiers. Écrivain, conteur, conférencier et peintre, il est un des auteurs les plus originaux de notre époque.

LE MINOTIER DU CÉOU

Noël avait traversé le siècle, il avait connu la grande guerre et vu le premier avion à Gourdon. Il avait travaillé très dur pour devenir un monsieur, le minotier du Céou. Parvenu au bout de sa vie, dans cette maison de retraite où il attend interminablement la fin, c ‘est un homme au corps vaincu par la vieillesse. Mais ses souvenirs, vivants, précis, prennent peu à peu toute la place dans le vide du présent.

Mireille PICAUDOU ARPAILLANGE, née dans le Lot en 1953, vit et travaille à Toulouse après avoir enseigné en Algérie et au Sénégal. Elle est l ‘auteur de “Le fouet avant la mule ” (Éditions du Tadorne), “II ne lui reste plus qu ‘à s ‘occuper des morts ” (2001, Éditions des Écrivains) et de “Et rien ne fut plus comme avant… ” (2001, Éditions Publibook).

AU BORD DES CENDRES

Un récit attachant, poignant, une histoire magnifiquement racontée.

Novembre 1994. Vincent, meurtri par la vie, part à la recherche de sa grand-mère, Valentine, perdue depuis juin 1944. Il finit par la retrouver dans un hôpital psychiatrique. Commence alors un étonnant voyage dans le temps, entre 1936 et 1944.

Une saga familiale conduite par les destins croisés de deux soeurs, Valentine et Susie.
Une chronique villageoise, entre bonheurs et souffrances, entre amour et trahison, au coeur d ‘une époque mouvementée et sombre, celle du régime de Vichy, de l ‘Occupation et de la Résistance.
Une galerie de personnages authentiques… un crescendo captivant et un dénouement bouleversant.
Un roman magistral plébiscité par un comité de lecture grand public.

Roman de l ‘été 2009. Le gagnant du Grand Prix Femme Actuelle.
Jean-François Bouygues, 44 ans, habite dans le Sud-Ouest de la France. Ancien élève du Cours Florent, et passionné de cinéma et de théâtre, “Au bord des cendres ” est son premier roman.

Page 1 of 5

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén