Catégorie : église

Samedi 24 février, messe médiévale en l’église de Crégols

Depuis plusieurs années, dans une église uniquement éclairée à la bougie, avec la fameuse homélie en alexandrin, les enclos à animaux et la venue du seigneur de Crégols, les chants médiévaux, etc.

Que vous soyez costumé ou non, vous pouvez participer à ce rendez-vous que l’on peut qualifier de bon moment de partage dans la décontraction, la bonne humeur mais aussi le recueillement, selon la foi de chacune et chacun !

Cliquez l’image pour agrandir


La paroisse tient à disposition des costumes pour les personnes qui n’auraient pas la possibilité de trouver les vêtements adéquats (prêt gratuit !). Contacter Sandrine / paroisse.limogne@gmail.com

Merci de venir un bon quart d’heure pour la meilleure organisation possible.

Venez nombreux pour participer à cette Eucharistie proposée et organisée par la Pastorale des jeunes de notre paroisse !

> Contact Paroisse Notre-Dame Causse et Vallée :  paroisse.limogne@gmail.com

Grands prix pèlerin : L’église Saint-André de Saux récompensée

Le 17 octobre dernier à la cité de l’architecture, le Pèlerin et ses partenaires ont décerné les prix Pèlerin du patrimoine pour sa 33ème édition. Depuis 1990, ces prix financés par des mécènes du patrimoine sont à la pointe pour soutenir les initiatives autour du patrimoine et la transmission des savoir-faire.

Comme chaque année, la Sauvegarde de l’Art Français a remis le prix de la transmission et du partage, doté de 5 000€ pour encourager des travaux sur des édifices religieux. Le jury a choisi de récompenser la commune de Porte-de-Quercy (Lot), pour la restauration de l’église Saint-André de Saux.

Avec son clocher-tour, sa silhouette de forteresse en impose sur la place du village. L’église Saint-André de Saux (Lot) semble solide, capable de résister pour l’éternité. Pourtant, des infiltrations dans sa toiture qui se dégrade sont en train de ruiner tout l’intérieur. Il y a donc urgence à sauver ce bel édifice, reconstruit aux XVe et XVIe siècles autour de son abside romane.

La famille de Gozon, seigneurs du lieu, a ajouté au XVIIe siècle deux chapelles latérales à sa nef aux trois travées inégales. Ils ont aussi commandité une campagne de décors et mobilier de style baroque comprenant une table de communion à balustres en pierre, une chaire à prêcher ainsi que des boiseries. L’église est d’ailleurs inscrite sur la liste des monuments historiques. Le projet de restauration est un défi pour cette commune de 600 habitants qui doit gérer dix églises.

Ce prix lui permettra de boucler la première tranche des travaux, même s’il reste encore beaucoup de travail à l’intérieur pour valoriser l’église, qui n’est ouverte pour l’instant que sur demande, et pour les groupes.

+ d’informations sur la sauvegarde de cette église en CLIQUANT CE LIEN

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén