Catégorie : Patrimoine Page 1 of 8

Mission Stéphane Bern : un 3e projet vient d’être sélectionné dans le Lot

Pour cette deuxième édition de la mission pour la sauvegarde du patrimoine en péril, 121 projets ont été choisis.
Pour notre département, c’est la maison dite Marot sur la commune de Sénaillac-Latronquière
La maison Marot est un témoin exceptionnel de la typologie architecturale et du mode de vie dans le Haut Ségala à travers les siècles. Il s’agit d’un corps de ferme renfermant des parties d’habitation et des espaces dédiés aux animaux, ainsi qu’un four à pain, aménagés dans un même volume. Elle est construite en « éléments associés » par les matériaux utilisés (grès, schiste, tuile canal) et par la mise en œuvre (bolet à pilier monolithique, faîtage à double arêtier).

L’association “Visage du Ségala” souhaite créer un “Observatoire du patrimoine du Haut Ségala » et réaliser dans ce cadre des animations sur différentes thématiques : ateliers de construction (remise en état du four à pain notamment), ateliers de cuisine au “cantou” et au four à pain, vie en autarcie (production et conservation des aliments). C’est aussi l’occasion de mettre en lumière l’histoire locale en retraçant celle du domaine seigneurial, auquel appartenait cette maison de métayer, le tout en s’appuyant sur les ouvrages de Ferdinand De Laroussilhe dont les parents en étaient les propriétaires. Ces animations pourront être conçues en collaboration avec différentes institutions locales : l’écomusée de Cuzals, le service Pays d’Art et d’Histoire du Grand Figeac, l’Office de Tourisme du Grand Figeac.

Plus d’information sur ce projet en cliquant ICI

Projet de recherche ENERPAT : l’éco-restauration du bâti ancien

La Communauté d’Agglomération du Grand Cahors vous invite à participer au troisième colloque du projet ENERPAT les 20 et 21 juin à Cahors.
ENERPAT est un projet de recherche sur l’éco-restauration du bâti ancien, financé par le programme européen INTERREG SUDOE. Pendant 3 ans, des travaux d’éco-restauration ont été menés au sein de trois bâtiments au cœur des villes de Cahors, Porto (Portugal) et Vitoria-Gasteiz (Espagne).
Un colloque pour présenter l’état d’avancement des travaux se déroulera les 20 et 21 juin à Cahors, et offrira l’occasion d’échanger sur les premières expérimentations menées. Les différents partenaires seront présents ainsi que des professionnels du bâti pour s’informer de l’actualité en matière de rénovation.
Programme symposium

Pour participer, inscrivez-vous en cliquant ICI
Plus d’informations www.enerpatsudoe.fr
ou : 05.65.20.87.55

Journée construction paille avec Quercy Energies

Rendez-vous à Lherm, samedi 22 juin

10h  Maison construite en poteaux-poutres de Douglas, isolée en petites bottes de paille, y compris sa toiture, à l’exception du sol de cette maison sur pilotis, qui est une dalle bois insufflée de ouate de cellulose. Les pignons sont enduits en chaux sable sur des caissonnages d’aggloméré, à l‘image des autres enduits. Les huisseries sont de réemploi, et les équipements présents et à venir sont un poêle à bois, un chauffe-eau solaire, des toilettes sèches en parallèle de la phytoépuration, la récupération des eaux de pluie.

14h : Maison à ossature Douglas également sur pilotis, isolée de petites bottes de paille, équipée d’huisseries en chêne. Le bardage extérieur est de châtaignier, les enduits intérieurs sont en terre et les cloisons construites en pisé. Le sol reçoit une finition en tomettes sur une dalle isolée de liège, les parquets de bois sont en pin, et en acacia pour la salle de bain. Des enduits terre et chaux sable décorent les intérieurs. Un poèle à bois, un chauffe-eau solaire, des toilettes sèches complètent cette réalisation.

Nombre de places limité, inscription obligatoire pour cette visite accompagnée par le conseiller de Quercy Energies 05 65 35 30 78

La cathédrale de Cahors au 12e siècle : hypothèses et reconstitution graphiques par Christian Verdun

Au-delà des festivités lancées pour ce 900e anniversaire, comment se présentait ce lieu au 12e siècle ?
A travers des croquis et des dessins, l’auteur, spécialisé en reconstitutions architecturales, nous donne à voir ce que pouvait être son aspect en 1119, date à laquelle elle s’imposa par sa présence définitive dans la ville.

Dédicace de l’auteur à la librairie Calligramme à Cahors
le 22 juin (10h/13h). Prix : 12 €
En vente également chez l’auteur (lien vers son site internet)
et à Cahors : Maison de la Presse, Office de tourisme, Permanence association 900 ans.

A la découverte des chantiers du vieux Cahors avec Laure Courget

Rendez-vous samedi 22 juin à 14h30 sur la place de la Libération

Cahors, réputée être la ville du midi de la France la plus riche en maisons du Moyen Age, est dotée d’un outil de protection le « site patrimonial remarquable », anciennement secteur sauvegardé, et qui couvre la totalité de la cité médiévale soit plus de 30 hectares et près de 1900 bâtiments tant publics que privés, monumentaux ou modestes, mais tous présentant un intérêt majeur pour l’évolution historique de la ville. Avec plus de 400 demeures médiévales, repérés au cours de la première mission d’inventaire menée par les services de l’Etat entre 1988 et 2004, et qui se poursuit depuis ; la connaissance de Cahors ne cesse de s’enrichir à chaque nouveau chantier qui apporte son lot de découvertes et d’enseignements sur l’évolution urbaine et stylistique de la cité cadurcienne. De la rue du Château-du-Roi jusqu’à la rue Bergougnoux, nos pas nous conduiront à la découverte de bâtiments en cours de restauration et qui, en révélant toute leur épaisseur historique, posent nombre de questions, dont celle des enjeux de restauration dans la restitution des éléments manquants. C’est ce que Laure nous invite à découvrir. Organisation : ASMPQ
Sortie gratuite pour les adhérents de l’ASMPQ et Maisons Paysannes Lot. Participation 5 € / personne pour les non-membres

 

L’ASMPQ et Maisons Paysannes du Lot sont partenaires de Quercy net

Souvenirs philatéliques pour le 900e anniversaire de la cathédrale

Le cloître de la Cathédrale sera l’hôte des passionnés de philatélie et collectionneurs de timbres, cartes postales, timbres mythiques illustrant la Cathédrale de Cahors et ses consœurs seront le centre de cette exposition. Durant la journée du 22 juin, l’Union Philatélique du Quercy mettra également à la vente un « Prêt à poster » inédit aux couleurs de la Cathédrale et du 900e. Un bureau de poste temporaire sera installé.

Bon de commande UPQ

BREVES DE ROUTE : réflexions glanées au fil des ballades…

Ce premier article, signé Catherine David, architecte spécialisée en patrimoine paysager, est une réflexion glanée au fil des ballades. Elle est à l’origine de l’une de ses conférences « Epouser la roche ».

Perdu de vue
A la fin des années 80, faisant régulièrement la route Cahors-Sarlat, je me réjouissais à l’idée de revoir le motif pittoresque d’un petit manoir accouplé à un gros rocher oublié par l’érosion au milieu de la pente d’un coteau.
Une vue insolite et peu courante dans le département. Une bâtisse d’allure périgourdine adossée à un roc solitaire que n’aurait pas dédaigné un peintre chinois.
La masse minérale avait la force tranquille d’un animal antédiluvien pétrifié. Le bâti dialoguait de façon peu courante avec la roche. Il ne la coiffait pas. Il ne s’y collait pas. Il ne donnait pas l’impression de la dompter. Il s’y associait par les vestiges de courtes murailles contribuant à fermer une petit cour. Une respiration bienvenue qui libérait la forme sculpturale du rocher avec sa tête imposante tournée vers le spectateur, le rythme décroissant de ses fragments et les profondes rides imprimées par le temps.
La petite construction sophistiquée, image d’un modeste manoir idéal posé en queue de rocher, semblait juste réclamer la caution aristocratique de ce monument minéral. La roche, elle, s’inclinait légèrement pour protéger la cour… ou faire sa cour à l’édifice.

Image d’un vieux couple atypique qui se tenait discrètement par la main, le roc immuable et la construction en ruine, vieille dame délabrée mais dont on voyait qu’elle avait de beaux restes et pouvait encore faire de la figuration.
Un motif digne d’une carte postale, momentanément dissimulé par les écrans boisés. Mais entre-temps un énorme pylône élevé en premier plan lui a volé la préséance.
Cette vue était importante pour trois raisons. Son coté exceptionnel de motif insolite et pittoresque et le fait qu’elle illustrait non seulement la question de la valeur symbolique et sociale de la roche au Moyen Age mais aussi un vrai savoir-bâtir avec les reliefs que nous avons perdu.
Mai 2019, Catherine David, architecte spécialisée en patrimoine paysager, membre de l’ASMPQ.

NB – Ce repaire est documenté par un texte et une photographie page 281 dans l’ouvrage « Archives de pierre, Donjons et châteaux du Moyen Age dans la Lot », G. Séraphin – éditions Midi-pyrénéennes – 2014

Article publié avec le concours de l’ASMPQ, partenaire de Quercy net

Septfonds, 1933-1944. Dans l’archipel des camps français

Jeudi 13 juin 2019 à 18 heures, librairie Calligramme (75, rue Joffre, Cahors)
présentation par Geneviève Dreyfus-Armand, historienne, de son dernier ouvrage.

Septfonds, 1933-1944. Dans l’archipel des camps français

Il est consacré au camp de Septfonds (près de Caussade) où furent en particulier rassemblés des “étrangers indésirables”, républicains espagnols ayant fui le franquisme, puis des familles entières de Juifs raflées dans le Tarn-et-Garonne et le Lot.

Lotoise par sa famille et Cadurcienne depuis sept ans, Geneviève Dreyfus-Armand est l’auteure de plusieurs ouvrages : “L’Exil des républicains espagnols en France. De la Guerre civile à la mort de Franco” (Albin Michel, 1999), “Espagne passion française. Guerres, exils, solidarités, 1936-1975” (Les Arènes, 2015).

“Septfonds, 1939-1944. Dans l’archipel des camps français” (Le Revenant éditeur), qui vient de paraître, est le premier ouvrage historique consacré à ce camp installé en Quercy et à l’ensemble des populations qui y furent internées avant d’être, pour certaines, envoyées à Mauthausen et à Auschwitz.

Louis-Jean MALVY, député radical-socialiste, ministre

Figeac :  1er décembre 1875 / Paris : 10 juin 1949

Le 10 juin prochain, sera le jour du 70e anniversaire de sa disparition !
Quercy net évoque ce personnage dont le nom est très familier aux lotois ; il est le grand-père de Martin Malvy et son nom illustre quelques rues et avenues de nos villages.

Député radical-socialiste (1906-1919), parrainé par Joseph Caillaux, Louis Malvy est nommé ministre de l’Intérieur en juin 1914 (ministère René Viviani),  poste qu’il conserve dans les ministères Briand et Ribot. En août 1917, alors que la propagande défaitiste est à son paroxysme, Louis Malvy est attaqué par la droite (Léon Daudet, directeur du journal royaliste L’Action française), qui lui reproche son manque de fermeté dans la répression des grèves, et son « défaitisme ». Il est même accusé d’avoir renseigné l’ennemi lors de l’attaque du chemin des Dames (1).

Il démissionne le 31 août 1917 et entraîne dans sa chute le ministère Ribot. Traduit à sa demande, devant la Haute Cour de justice, il est accusé de forfaiture et condamné à cinq ans de bannissement (août 1918).

Il revient en France après avoir expurgé sa peine, reçoit l’accueil de la population lotoise et est élu député du Lot (1924 à 1942). Nommé ministre de l’Intérieur dans le cabinet Aristide Briand (1926), il est forcé de démissionner après un mois par les violentes attaques de la droite.

Il fut l’ami de Pierre Verlhac, célèbre poète occitan.

(1) Louis-Jean Malvy, ayant connu l’emprisonnement et l’exil à la suite de l’épuration Clémenceau, a expliqué l’affaire simplement : “Il fallait un responsable à certains échecs militaires, il fallait trouver des causes d’ordre politique aux mouvements qui se produisirent dans l’armée en juin 1917.”

 

Louis Malvy, photo du journal Le Réveil du Lot du samedi 22 novembre 1924.

17 mars 1914 – Avocat, député radical socialiste (1906-1919), il fut un spécialiste des questions économiques et financières. Très proche de Caillaux, il fut considéré comme le meilleur représentant de la politique financière de ce dernier.
Gaston Doumergue lui confia le portefeuille du Commerce et des PTT en 1913, et après l’assassinat de Gaston Calmette et un remaniement ministériel, celui de l’Intérieur.

 

 

+ d’informations sur :
Sénat
Wikipédia

 

Documentaire sur Louis Malle et le Lot

Un documentaire pour l’émission d’Arte “Invitation au Voyage
sera tourné dans les prochains jours. L’idée de l’émission est de faire découvrir au spectateur un village, une ville, une région à travers le travail réalisé sur place par un artiste, cinéaste ou écrivain…

+ d’informations  : Thomas Cazals
mobile : +33(0)651090081
cazalst@gmail.com

Cahors Juin Jardin, 14e édition

Naturalités, le retour à l’artifice !

…nous devons à la nature tout simplement d’être vivant. L’édition 2019 propose une programmation soucieuse d’écologie ; des artistes engagés dans des recherches biologiques, botaniques, sociologiques, agro-paysagères et esthétiques : des intervenants oeuvrant chacun à leur manière et avec leur discipline à un développement durable juste et équilibré ; des initiatives éco-responsables pour réenchanter le futur et des citoyens impliqués sur leur territoire.
Il ne s’agit pas de fermer les yeux sur les excès d’un système à bout de souffle et d’idées, mais plutôt de les ouvrir bien grands sur les initiatives qui donnent le sentiment de se sentir utile et VIVANT.

Découvrez la 14ème édition du festival Cahors Juin Jardins à partir du vendredi 31 mai à 19h sur les allées Fénelon à Cahors. Des artistes dans les jardins, des jardins à parcourir, des concerts en avant première du festival Let’s Docks!, des performances dégustatives, des ateliers découvertes, un jeu de pistes dans les jardins privés, une mini maison sur roulettes en écoconstruction à visiter et pour dormir… Tandis que le 2ème weekend de juin sera consacré au parcours des jardins paysage dans les villages, un projet mené avec le Parc naturel régional des Causses du Quercy! Et pour les curieux, venez dès lundi 27 participer à la végétalisation de 300 chariots de supermarché sur les allées Fénelon!!!

En attendant la publication des contes qui accompagnent les jardins, retrouvez celui de mon village en cliquant le lien ci-dessous
Cahors_Juin_Jardin_2019_conte_Arcambal

31 mai – 2 juin : Festival / 7 juin – 9 juin : Jardins paysage

+ d’infos www.cahorsjuinjardins.fr

Le Lot, étape d’un tour du monde dans les années 20

C’est depuis Rome, qu’un certain Giacomo Facchinetti, cycliste Globe-trotter, d’origine italienne, a fait étape dans notre département, en 1927, pour un périple à la façon d’Antoine de Maximy, routard de la série “J’irai dormir chez vous”. Il venait de Payrac et se dirigeait vers l’Espagne.

Olmo Cerri, réalisateur à la TV Suisse, prépare un film relatant l’intégralité du parcours de notre découvreur du monde, film qui devrait faire l’objet d’une sortie à la TV Suisse en 2019.
Après plusieurs contact avec la mairie et Patricia Girardi, archiviste, le réalisateur et son équipe étaient de passage ces deniers jours à Cahors pour tourner quelques séquences du film, notamment à la Bibliothèque Patrimoniale – accueillis par Didier Cambon, son responsable et Jean-Michel Rivière, secrétaire de l’Association des Collectionneurs Lotois – pour filmer des documents relatifs au périple. Le tournage s’est poursuivi au mont Saint-Cyr puis au pont Valentré. Le film sera diffusé à la télévision publique suisse, en italien, aux heures de grande écoute, à l’automne 2019. Olmo Cerri et son équipe ont été ravis de l’accueil qui leur a été fait.

Ce rendez-vous  qui pourrait, à première vue, paraitre anodin, est la démonstration de l’intérêt fondamental de sauvegarder et entretenir les archives, témoignages de la vie de celles et ceux qui ont faits notre Histoire et qui nous permettent de construire notre futur…. et de faire découvrir notre département !

Cère et Dordogne magazine devient La Terre et l’Encrier

L’élargissement de son territoire, notamment en direction de Vayrac, Gramat, Souillac et Martel et trente et une années de bons services sont quelques motifs exprimés dans l’édito de ce numéro 111, mars à juin 2019, pour annoncer ce changement de titre.

Ce magazine associatif ouvre encore davantage ses colonnes à celles et ceux qui voudront rejoindre l’équipe des bénévoles. Les articles que l’on peut y découvrir sont la preuve d’un éclectisme de nature à rassurer les “apprentis” de la plume. “Ecrit et Imprimé dans le Lot”, ce média indépendant, issu de la France profonde, n’a pas à rougir de son engagement en portant à la connaissance de ses lecteurs nos nombreuses richesses.
Vous en découvrirez le contenu de ce numéro 111 (mars-juin 2019) dans notre bibliothèque, thématique “Revues” en cliquant CE LIEN

Amis de la Bibliothèque du Grand Cahors : séance “coups de coeur”

Rendez-vous est donné par les Amis de la bibliothèque du Grand Cahors ce jeudi 23
mai à 17h, dans le cadre prestigieux de la Bibliothèque patrimoniale place François
Mitterrand, pour une séance « Coups de cœur ».
Les participants présenteront les livres qui les ont séduits et chacun pourra faire le plein de nouveaux titres et susciter
la curiosité et l’envie de lire. Les nouveaux venus seront les bienvenus dans cette
activité très appréciée depuis des années pour passer un moment chaleureux et
riche de rencontres. Entrée libre.
Contact : 06 82 25 84 93

Les haies : un patrimoine à préserver

Nombreuses sont les études qui démontrent l’intérêt des haies pour la biodiversité et les continuités écologiques, pour la beauté de nos paysages, mais également pour les ressources économiques et agricoles qu’elles apportent. A l’heure où l’on parle de dérèglement du climat, n’oublions pas que les haies représentent aussi une source d’énergie locale, naturelle et renouvelable à ne pas négliger.

Le Parc Naturel Régional des Causses du Quercy vous propose un carnet dont le contenu vous donnera conseils pour réussir vos plantations.
Carnet à télécharger en cliquant ce lien

Page 1 of 8

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén