Sème tes haricots à la Saint Didier …

Nous dit le Le dicton populaire qui ajoute : “tu en auras plein le panier” ou encore : “pour un tu en auras un millier”.

Profitons-en pour rappeler que Didier est un nom célèbre. Même si plusieurs évêques portant le nom de Didier sont répertoriés, nos préférences iront à notre évêque lotois.

Originaire de la Narbonnaise, il fut d’abord trésorier royal de Dagobert. Vivant à la cour, il fut en relation avec les grands saints de son époque: saint Ouen et saint Eloi. Le roi Dagobert fit de lui l’évêque de Cahors en réponse à une demande des habitants de cette ville. La lettre du roi mérite d’être connue: “Nous faisons violence à nous-même en nous privant d’un officier si nécessaire. Mais nous devons donner à l’Eglise des pasteurs qui conduisent nos peuples selon Dieu.”
Désiré ou Géry, évêque de Cahors et successeur de saint Rustique, son frère.
Une localité s’est mise sous son vocable: Saint-Géry-46330.
À Cahors, vers 655, saint Didier, évêque , qui fit construire plusieurs églises et monastères, et entreprit d’autres travaux d’utilité publique, sans négliger le moins du monde de préparer les âmes comme le vrai temple du Christ.

(Sources : Nominis)

Précédent

Le Pass Culture : Quesaco ?

Suivant

Il y a presque 40 ans, naissait Radio Chabrot

  1. F-X Nardou, Montcuq.

    Didier (Desiderius= Celui”venu”,ou “sous la dominance “, de l’Etoile ,Sider= Etoile du Berger,Vénus/Lucifer=Porte -Lumière) est,sa Vita(biographie, rédigée peu après sa mort en 655) nous l’enseigne, en AQUITANIA ( Aquitania Prima semble-t-il,métropole :Bourges! L’Aquitaine sensu lato s’étendait de la Loire ,ou presque,aux Pyrénées mais des subdivisions et réorganisations avaient modifié ce fait ethno-géographique et formé trois provinces :la prima ,la Secunda,avec bordeaux ,la Novempopulania /Wascônia avec Auch) )…et nous dit le texte (latin) en un lieu PROCHE de la NARBONNAISE ,un “oppidum” appelé OBREGE..(Obrégué avec accent tonique sur bré ou ,à la gauloise sur “O”)dans lequel certains ont voulu voir ALBI…Il ne fut pas élu par les Citoyens/cives de Cahors (ceux -ci venaient d’assassiner son frère Rusticus!) mais imposé par Dagobert ,furieux de l’insurrection des Cadurcini qui voyaient dans l’évêque un agent du Pouvoir du Roi Mérovingien,Franc ,donc non-méridional …L’esprit de révolte anti-franque des “cadurciens” explose périodiquement depuis la conquête franque par Clovis en 507(conquête mal assurée :des Cités méridionales d’Aquitaine repassèrent semble-t-il assez vite dans l’orbe wisigothique..jusqà la révolte de 535..) jusqu’à la Guerre de Cent Ans! Didier était le fils d’un GRAND d’albigeois et Quercy, Salvius Syagrius ,descendant du Syagrius RexRomanorum du bassin Parisien des années 470:480, et des Afranii Syagrii connus à Cahors aux temps de la dynastie impériale julio-claudienne…Son père avait été “duc” de Marseille…et finit sa carrière Comte d’albi ..Les Syagrii ,originaires d’Autun ,étaient la”Première et Plus Noble de toutes les Familles des Gaules” selon la Vita de St Didier,donc ayant vocation “royale” ,à la romaine ,dans l’Empire Tardif,en Gaule …où Rex=Chef de Troupes au service de l’empire…Le testament de Didier montre l’étendue des possessions ,avec des noms que l’onretrouve dans notre toponymie, en Albigeois et Quercy..Didier possédait ,(mais ses parents avaient eu cinq enfants-héritiers) 75 000 hectares…!!Sa mère HerchenFreda(PaixSeigneuriale) l’avait éduqué et fait instruire dans toutes les sciences de son temps nécessaires au gouvernement des hommes…Belles-Lettres ,droit et tout ce qui faisait d’un Gallo-romain un “Noble”…Les fonctions d’évêque faisait de celui-ci le véritable représentant du Roi car depuis 417 dans l’empire,depuis 613 dans le Regnum des Francs en Gaule ,le Souveraindevait choisir les “Comtes” et”Ducs” dans l’aristocratie”sénatoriale” locale ,les GRANDs (propriétaires ) et responsabes de l’ordre Romain…Aussi les rois mérovingiens avaient -ils tourné l’obstacle en transférant aux évêques ,magistrats civiques suprêmes dans les”pàgi” parce que chefs religieux, les compétences des”comtes” (nos préfets) qui ,eux ,représentaient les”grands” de chaque pàgus…On connaît lenom du Comte de Quercy au temps de Didier:un certain Maurilius…témoin passif ,ou complice? de l’assassinat de Rusticus..les Citoyens coupables furent très sévèrement sanctionnés…La Vie de St Didier , dont certains dateraient la rédaction plutôt du temps de Charlemagne en raison des caractéristiques du latin employé,a été retrouvé par hasard dans la bibliothèque du monastère de st Gall!Elle a été publiée sans traduction par R. Poupardin. On pourrait dire beaucoup plus sur cesujet……

Répondre à F-X Nardou, Montcuq. Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén