Catégorie : Poésie

Peut-être nous dit Ottomar

Peut-être

Ce matin j’ai peut-être compris la nature,
les saisons,
la pluie,
les bourrasques,
le soleil.

Une lumière qui descend du val
sur un fond de ciel bleu,
un chemin caillouteux sur le Causse,
le cri d’un oiseau solitaire,
un chevreuil qui surgit du bois
et, confiant, se couche sur le pré.

La beauté d’un paysage de givre au petit matin.

Limace où est ta maison ?

Un poème proposé par Bernard Bachman – Ottomar

Limace, tu glisses sur le perron,
Suivant d’un papillon la trace.
Sans te soucier du temps qui passe.
Mais limace, où est ta maison ?

C’est vrai, tu as une drôle de tête !
Mais je dois te faire des louanges,
Tes couleurs aux reflets orange
Te donnent un petit air de fête.

Tu es sensible au goût des choses,
Apprécies les senteurs des champs.
Même s’il faut disparaître à temps
Pour qu’un oiseau, te manger, n’ose.

Limace c’est toi qui a raison,
Tu vogues seule dans ta barque,
Alors, personne ne te remarque.
Mais limace, où est ta maison ?

Statistiques Quercy Net

Visites (sur 1 an) : 68492

Visites (sur 1 mois) : 5567

Visites (dernière semaine) : 1349

Nos Partenaires

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén