Gabaudet-Donnadieu : Lancement d’une collecte mémorielle

Le 8 juin 1944, la ferme de Gabaudet et le petit village de Donnadieu sont parmi tant d’autres lieux en France, le théâtre de la barbarie nazie, où résistance et population civile payèrent un lourd tribu. La ferme de Gabaudet est mise à feu et à sang par la division Das Reich conduite par le Général Lammerding. Après la Seconde Guerre mondiale, la ferme de Gabaudet, à la différence du hameau de Donnadieu, n’est pas reconstruite. Seuls, un autel et une stèle commémorative élevés en 1945, ainsi qu’un panneau informatif réalisé dans les années 2000, rappellent sur place les évènements qui s’y sont déroulés. Demeurés à l’état de ruine depuis la fin du conflit, les terrains et les bâtiments de l’ancienne ferme sont rachetés en 2020 par la commune d’Issendolus avec le soutien de la Communauté de communes du Grand Figeac, du Conseil départemental du Lot, et du Conseil régional d’Occitanie. L’ensemble est mis à disposition du Grand Figeac pour la création d’un site mémoriel. Aujourd’hui la ferme de Gabaudet est un lieu historique à sauvegarder, à restaurer partiellement et à aménager afin de conserver cette mémoire.  Le souhait de la Communauté de communes du Grand Figeac est de faire du site mémoriel de Gabaudet-Donnadieu un lieu de commémoration et de transmission de l’histoire dans une dimension pédagogique forte.  L’ensemble des communes du territoire ayant été touchées par les exactions nazies entre 1943 et 1944, le projet se construit en lien étroit avec les institutions, les associations et les habitants pour partager cette histoire commune et en incarner la mémoire. Les aménagements en cours de développement donneront à voir au public un lieu de mémoire chargé d’histoire, inscrit dans un paysage caractéristique. Les outils de médiation élaborés permettront au public de faire l’expérience du site, tout en éclairant l’histoire de la Seconde Guerre mondiale sur le Grand Figeac. Le site demeurera libre d’accès et sans accueil physique permanent.  L’ambition est de faire du site de Gabaudet-Donnadieu un lieu de rayonnement et de mise en valeur d’une histoire commune à d’autres sites du territoire, voire du département. Ce projet s’inscrira dans un parcours mémoriel, dont Gabaudet-Donnadieu sera un point central. Lieu fragile et chargé d’histoire, le site de Gabaudet n’est pour l’instant non accessible au public. Cependant, le service patrimoine du Grand Figeac incite les habitants à transmettre tous témoignages, documents ou idées de valorisation afin de co-construire ce lieu d’histoire et de mémoire. L’objectif est une ouverture du site en 2024 à l’occasion de la 80ème commémoration du massacre. 

Voir l’article dans nos pages en cliquant CE LIEN

> Dans sa démarche, la Communauté de communes souhaite impliquer les institutions, les associations et les habitants pour construire un lieu d’histoire et de mémoire du territoire, avec une ambition de rayonnement départemental. A cet effet, une opération de collecte de la mémoire liée à la Seconde Guerre mondiale est lancée auprès des 92 Communes membres du Grand-Figeac. La collecte a pour objet de capter la mémoire directe, indirecte ou encore familiale des évènements de la Seconde Guerre mondiale sur le territoire du Grand Figeac. Patrimoine sensible, parfois fragile, ces archives orales ou matérielles permettront de poursuivre la recherche, la transmission et la compréhension de cette période sur le territoire.  Sous la responsabilité du service patrimoine du Grand Figeac, cette mémoire collective sera recueillie par un volontaire en mission de service civique sur le dernier trimestre de l’année 2021. 

> Permanence téléphonique 

Afin de permettre à chaque habitant du Grand Figeac de livrer son témoignage, le service du patrimoine de la Communauté de Communes assure une permanence téléphonique du lundi au jeudi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h au 05 65 50 05 40.  Le service est également joignable à l’adresse mail suivante : memoire39-45@grand-figeac.fr 

> Temps de collecte et d’échange sur les Communes du Grand Figeac 

Un ensemble de six Communes sur le territoire du Grand Figeac a été identifié pour accueillir une action de collecte de la mémoire liée à la Seconde Guerre mondiale. Il s’agit des communes de Bagnac-sur-Célé, Cajarc, Figeac, Issendolus, Lacapelle-Marival et Latronquière : toutes répondent à une cohérence historique et géographique. 

Ces temps d’échange, ont pour objectifs de : 

– Renseigner les habitants du Grand-Figeac sur le projet de création du site.

– Collecter des archives privées (don aux archives municipales de Figeac ou 

reproduction sur place du document)

– Collecter la mémoire des habitants, de manière individuelle et confidentielle. 

Afin d’assurer le bon déroulé des entretiens individuels il est fortement recommandé de prendre rendez-vous auprès du service patrimoine du Grand-Figeac : 05 65 50 05 40 / memoire39-45@grand-figeac.fr 

Image bandeau : Photo Musée de la Résistance, de la Déportation et de la Libération de Cahors. 

Précédent

Un regard nouveau sur Cahors-Divona, chef-lieu de la cité des Cadurques

Suivant

Vignoble et vin de Cahors de Sophie Brenac-Lafon

  1. Merci pour se rappel de mémoire.

    • Gilles Chevriau

      L’Histoire se construit chaque jour ; cette nouvelle collecte de témoignages y participe.

Répondre à Gilles Chevriau Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén