Catégories Librairie : Histoire - Documents Page 1 of 19

Architecture et patrimoine de l’entre-deux-guerres, Cahors, 1920-1945

Ce nouveau titre dans la collection Focus, produite par la Direction du Patrimoine de Cahors, constitue, comme les précédentes publications, un très beau témoignage d’un Cahors qui, malheureusement, disparait peu à peu !

Le résultat d’un travail de recherche de grande qualité et de précision – mis en musique sous la conduite d’Emmanuel Carrère, animateur de l’architecture et du patrimoine – sur ces constructions qui interpellent notre regard, nous apporte une foultitude d’informations dont nous manquions cruellement jusqu’à ce jour. Cette brochure de 32 pages que nous rangeons dans notre bibliothèque au même titre qu’un livre – car elle y a sa place – doit sortir d’une diffusion confidentielle.
C’est souvent le cas dans les collectivités et institutions qui déploient des efforts pour des publications mais dont le “faire-savoir”, traité à la portion congrue, ne leur permet pas de dépasser le hall d’accueil ou leur vitrine, s’ils ont la chance d’en posséder ! c’est d’ailleurs dans un présentoir peu accessible au grand public que nous avons découvert ce nouvel opus de Focus.

Nous ne pouvons qu’inviter nos lectrices et lecteurs qui veulent enrichir leurs connaissance sur leur territoire à se rendre à la Direction du Patrimoine, 8 rue de la Halle à Cahors pour se la procurer.

 

La Dame de l’Olm

Ce sanctuaire aujourd’hui écrin d’une Vierge à l’Enfant est lieu dont la dévotion se perd dans la nuit des temps. Cette chapelle qui fut plusieurs fois saccagée et pillée, est toujours accessible.  Placés sous la bonne garde de l’auteur Alain Faucon, ami du patrimoine et ancien Premier magistrat de Salviac, cette chapelle nous est enfin révélée dans un ouvrage de 130 pages vendu au prix modeste de 10 €.
contact : alainfaucon.salviac@orange.fr 

On peut lire le long interview de l’auteur par Luc Gétreau publié dans Actu Lot.fr

Douelle Notre Dame de l’Assomption

Les amis du patrimoine rural de Douelle se sont lancés dans une action de restauration et de mise en valeur de leurs richesses. Quoi de plus normal que de le faire connaître par l’intermédiaire du livre dont les ventes viendront abonder le budget. C’est Anne-Marie Soulayres, guide conférencière qui en signe le contenu. L’ouvrage est offert aux donateurs.

Contact : Paul Battut, président de l’association 1107 route de Mader 46140 Douelle

La séparation des Eglises et de l’Etat dans le Lot en 1905

Si le principe de Séparation des Eglises et de l’Etat est aujourd’hui largement admis, il faut reconnaître que de nombreuses discussions continuent à enflammer les débats politiques et la sphère médiatique, tant le problème de la laïcité semble en fait se renouveler au fil des décennies. Ce colloque, tenu le 5 juin 2021, s’est proposé d’approfondir un peu ces questions délicates. Deux axes ont ainsi guidé la réflexion des participants : d’une part, l’approche fut volontairement pluridisciplinaire, alliant l’histoire, la philosophie, le droit et la théologie ; une telle particularité manquant trop souvent à la recherche actuelle dans ce domaine. D’autre part, ce colloque étant organisé par le diocèse de Cahors, il fut choisi d’aborder le sujet sous un axe parfois plus local, afi n de voir comment une question si générale put trouver un écho particulier dans un territoire donné. Loin d’appartenir au passé, la loi du 9 décembre 1905 put ainsi alimenter de riches réflexions autour, notamment, de la liberté de conscience ou du lexique de la Séparation, des biens du clergé, et plus largement sur le rapport entre religion et politique, en France et dans le diocèse de Cahors. Nul doute que l’ensemble de ces travaux ont permis d’aborder à nouveaux frais une problématique toujours vivante.

Ont participé à cet ouvrage, par ordre de contribution : Mgr Laurent Camiade ; Mgr Bernard Ardura, Emmanuel Tawil ; M. Étienne Baux ; M. l’abbé Corentin Pezet ; Mme Christine Mengès-Le Pape ; M. l’abbé Grégory Woimbée ; M. Pierre Manent ; Mgr Jean-Louis Bruguès.

Ouvrage publié sous la direction de Mgr Camiade, évêque du diocèse de Cahors

Cerf Patrimoines , 178 pages.  21,00 €

Eglise Saint-Laurent (Blars), Architecture et liturgie

Couverture de l’ouvrage : cliquez l’image

Ancien prieuré dépendant de l’Abbaye de Marcilhac-sur-Célé (Lot), l’église Saint-Laurent située sur la commune de Blars, recèle beaucoup de particularités dont certaines très énigmatiques. Claude Soirot, architecte-urbaniste, vous propose de le suivre dans son observation minutieuse de l’édifice, avec une analyse architecturale détaillée, complétée par un essai de reconstitution de son histoire mouvementée.

En s’appuyant de façon pédagogique sur des modélisations en trois dimensions, l’auteur offre à notre regard, une lecture nouvelle de ce bâtiment roman très remanié, associant les aspects architecturaux, historiques et liturgiques avec l’espoir d’enrichir notre compréhension des édifices religieux.

Eglise Saint-Laurent, Architecture et Liturgie. Blars, 88 pages, dos carré collé, format 21 x 15. Prix : 12 € (+ frais de port 7 €). Editions édicausse.

Contact : Association des Amis de l’Abbaye de Marcilhac-sur-Célé / Henri-Paul Lieurade / 06 28 05 07 33 / lieuradehp@gmail.com

 

Du cabécou du Quercy au Rocamadour AOP

Cliquez sur l’image pour agrandir la couverture de l’ouvrage

Sous-titré : “Chèvres, hommes, femmes… au fil de l’Histoire”, ce premier livre consacré à l’histoire du cabécou est signé Jacqueline Bazalgues avec la collaboration de son mari Gaston.

L’ouvrage qui s’inscrit à part entière dans l’Histoire rurale, nous permet de retrouver les traces de cette mémoire perdue depuis la guerre de Cent Ans. Elle se poursuit au XVe siècle lors du repeuplement du Quercy, pendant toute la durée de l’Ancien Régime (1589-1789) et enfin après l’abolition de la féodalité grâce notamment aux traces écrites (baux à cheptel, baux à ferme et à métayage…) ainsi que dans les ouvrages ayant trait à l’agriculture et l’élevage. Nous suivrons nos caprins sur le champ de foire, dans les marchés, mais aussi dans les faits divers relatés dans la presse, ainsi que lors des guerres de 1914 et 1940.

Si autrefois chèvres, chevreaux et boucs étaient visibles dans le paysage, intimement mêlés au quotidien des familles, ils n’ont pas seulement participé à leur subsistance matérielle, ils ont recherché leur présence et se sont familiarisés avec eux. Les liens ainsi créés ont nourri l’imaginaire, d’où une importante production littéraire et artistique que vous retrouverez dans ces pages.

Plus de 120 photographies, cartes postales et documents d’époque qui viennent illustrer cet ouvrage, sont issus pour la plupart de la très riche collection de Jean-Michel Rivière, secrétaire de l’Association des Collectionneurs lotois. Deux grands noms de la photographie en Quercy, Jean-Louis Nespoulous et Pierre Lasvènes nous font profiter de leur regard sur la vie du monde caprin.

Le Syndicat des Producteurs de Fromages Rocamadour nous présente ses actions et la place de sa filière

L’auteur : Jacqueline Bazalgues, Docteur en Etudes Romanes et habitante du village de Couzou situé à 7 km de Rocamadour, nous invite à la découverte de l’histoire de l’une de nos plus belles richesses de notre terroir : Le cabécou du Quercy… le ROCAMADOUR.

Préface : Serge Rigal, président du Conseil départemental du Lot

L’ouvrage : ed. edicausse, 96 pages, format 21 x 21, 25 €.
Vente en librairies et maisons de la presse ainsi que sur le site www.edicausse.fr

Une Semence d’Éternité Saint Jean-Gabriel Perboyre

Enfant de Montgesty (Lot) 1802-1840, son itinéraire nous le montre inscrit dans un terroir, dans une famille nombreuse, sur un sol qu’il travaille. Prêtre de la Mission (Lazariste), il “laboure” la terre des séminaires (Montauban, Montdidier, Saint-Flour) et devient formateur de prêtres. La mission lointaine l’appelle et bravant tous les obstacles, il atteint l’Extrême Orient. Apôtre né du réalisme terrien, Jean-Gabriel sera le premier saint de Chine (Canonisé par Jean-Paul le 2 juin 1996).

Auteur : Jean-Yves Ducourneau, prêtre de la Mission, aumônier militaire en réserve citoyenne, il est chanoine de Saint-Louis des Invalides. Il est Chevalier de l’ordre de la Légion d’honneur et de l’Ordre national du Mérite.

L’ouvrage est préfacé par Mgr Laurent Camiade, évêque du diocèse de Cahors.
160 pages, 15 € –  éditions édicausse (vente en ligne et chez les libraires).

Une Semence d’Eternité Saint Jean-Gabriel Perboyre

Prêtre de la Mission, martyr, Jean-Gabriel Perboyre est le premier saint de Chine.

Si l’ouvrage nous dépeint Jean-Gabriel comme un être d’exception : MISSIONNAIRE et MARTYR, son itinéraire nous le montre inscrit dans un terroir, son village natal de Montgesty (Lot), aîné d’une famille nombreuse et sur un sol qu’il travaillera durant les premières années de sa courte vie.Retour ligne automatique
Appelé par Dieu, il “labourera” la terre des séminaires et devient formateur de prêtres (Paris, Montdidier, Saint-Flour).Retour ligne automatique
La mission lointaine l’appelle et bravant tous les obstacles, il atteint l’Extrême-Orient.Apôtre né du réalisme chrétien, il sera le premier saint de Chine.

Jean-Gabriel Perboyre a été canonisé par Jean-Paul II, le 2 juin 1996.

160 pages illustrées. Dos carré collé, format 12 x 19 cm, prix 15 €. Ouvrage disponible chez édicausse

Préfacé par Mgr Laurent Camiade, évêque du diocèse de Cahors.

L’auteur : Jean-Yves Ducourneau est prêtre de la Mission de saint-vincent de Paul (lazariste). Aumônier militaire en réserve citoyenne, il est chanoine de Saint-Louis des Invalides. Prédicateur de retraites spirituelles et conférencier, il est l’auteur de plusieurs livres. Il est Chevalier de l’Ordre de la Légion d’Honneur et de l’Ordre national du Mérite.

A la recherche d’un Cahors perdu années 1920/1960

Fidèles à notre ligne éditoriale consacrée exclusivement au Quercy (personnages, lieux, événements, histoire, activités…), nous vous proposons cette nouvelle publication à partir d’un texte inédit sur le “passé” encore proche de Cahors, complété par une riche illustration.

Avec pour titre “A la recherche d’un Cahors perdu – 1920-1960”, les 120 pages très largement illustrées (plus de 150 documents : cartes postales anciennes, collections privées, photographies issues du fonds Bouzerand…) vous conduiront dans les différents lieux de la cité cadourque : foires et marchés, commerces du centre ville, cafés, hôtels-restaurants, bistrots et guinguettes, lieux ouvriers, défilés, fêtes….
N’oublions pas le Lycée Gambetta dont notre auteur Maurice Rouget (1912-2002), professeur agrégé de grammaire de 1936 à 1972, enfant de Peyrilles et d’Arcambal (hameau de Pasturat), nous décrit sa cohorte de professeurs et de “répets”.

Témoin fidèle de la vie des personnages – petits et grands – il nous fait partager leur quotidien dans des lieux que lectrices et lecteurs auront plaisir à retrouver.

Préface : Etienne Baux, professeur honoraire agrégé d’Histoire
Illustrations :
Cartes postales : Jean-Michel Rivière, Secrétaire de l’Association des Collectionneurs lotois, Président de l’Amicale des Anciens Elèves du Lycée et du Collège Gambetta.
Photographies : Jean-Louis Nespoulous qui nous fait partager le fonds Bouzerand, véritable patrimoine dont il est le gardien.

120 pages couleur. Plus de 150 illustration (cartes postales, dessins et clichés d’époque). Dos carré collé / format 21 x 30 cm.
Prix : 25 €
Frais de port : 7 € par exemplaire (autres quantités, nous consulter).

Règlement :
> par chèque en le joignant au bon de commande (téléchargement ICI)
> par carte bancaire (Paypal) – option avec et sans frais de port – en cliquant CE LIEN

A noter que cet ouvrage est également disponible en librairies et maisons de la presse (V. liste)

Le droit du sol, journal d’un vertige

 « Le droit du sol » un trajet à pied entre la Grotte du Pech Merle et le site de Bure dans la Meuse par l’auteur de l’ouvrage, Etienne Davodeau (éd. Futuropolis)

Sur les parois de la grotte de Pech Merle, il y a des milliers d’années, des sapiens ont laissé à leurs descendants des souvenirs admirables. À huit cents kilomètres de là, sous le sol de Bure, en ce moment, d’autres sapiens – et d’une certaine manière les mêmes sapiens – envisagent d’enterrer des déchets nucléaires dont certains resteront dangereux pendant des milliers d’années. 

«Je veux comprendre ce qui sépare et ce qui relie ces deux lieux, des deux dates. Ici se joue quelque chose qui en dit long sur notre rapport à cette planète et à son sol. Ce n’est rien d’autre qu’une intuition, mais c’est elle qui m’a lancé sur ces sentiers. Entre les deux, je marche pour explorer ce vertige.».

L’auteur présentera son ouvrage vendredi 5 novembre à 18 h, salle communale de Cabrerets.

Le Centre de préhistoire du Pech Merle est partenaire de Quercy net

L’aventure du déchiffrement des hiéroglyphes

 

Correspondance choisie et annotée par Karine Madrigal.
Belles Lettres, 2021, 193 p.

 

 

 

 

Destins croisés

Né à 500 m du Lot, avant de devenir élève du fameux collège de Puy-l’Evêque qui accueillait les meilleurs ou plus remuants élèves de tout le département, Hubert Delpont pour qui de Monzie restait, comme pour les amateurs d’histoire de sa génération, une sulfureuse énigme, s’est autorisé d’associer à celle de son alter ego Léon Bérard.

Il conclut à une réhabilitation partielle : non qu’ils soient exempts de tout reproches pour leur attitude entre 1938 et 1943, mais parce ni l’un ni l’autre n’a joué un rôle actif dans la collaboration. N’oublions pas la symbolique des cartes que l’auteur pourra sans doute commenter lors de sa dédicace le 28 octobre prochain chez Calligramme à Cahors

 

4e de couverture

Dolmens et Tumuli de Carennac

MONTIN Charles, 2001

Carennac. Au bord de la Dordogne, un village et son prieuré

 

Pêcheur Anne-Marie, GAUD edit.

 

 

 

 

 

Paroles paysannes II Les petits métiers

 

 

LAMIC Catherine, 2021, Tertium édit.

 

 

 

 

Page 1 of 19

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén