Eolien et photovoltaïque dans le Lot : les défenseurs du patrimoine haussent le ton

Dans sa Lettre d’information du mois d’octobre, l’Association pour la Sauvegarde des Maisons et Paysages du Quercy, s’inquiète sur le manque de transparence quant aux démarches engagées par les porteurs de projets d’implantation d’éoliennes et le “laisser faire” de certains maires, donnant leur accord pour des “…programme d’études. Cela, après n’avoir entendu que le représentant de la société qui prospecte. Bel exemple de démocratie ! …”
Et l’association de poursuivre : “…les investissements dans l’éolien restent juteux grâce à un prix de rachat de l’électricité exorbitant et à des milliards d’aides publiques. Le comble : le lobby de l’éolien réclame un complément de rémunération dans les régions les moins ventées ! …”.

Quant au photovoltaïque, c’est le : “…foisonnement anarchique de certains projets et de leur importance, notamment dans le secteur Lalbenque-Limogne…” qui pose question et sans s’opposer à cet apport de cette nouvelle énergie non polluante, l’association précise : ” Développer cette source d’énergie n’est donc pas incompatible avec la sauvegarde de nos paysages. Encore faut-il que le choix des projets ne soit pas guidé par les seuls intérêts des promoteurs et des propriétaires concernés”.

Les moyens de se faire entendre : Parcs éoliens ou photovoltaïques, les projets d’une certaine ampleur nécessitent des modifications des plans locaux d’urbanisme (PLU). En tant qu’association agréée, l’A.S.M.P.Q. peut demander à être consultée lors de leur élaboration. La démarche est engagée pour la communauté de communes du Quercy blanc ; une nouvelle demande concerne celle du Pays de Lalbenque-Limogne. A noter que l’A.S.M.P.Q. est représentée au sein de 3 commissions départementales :
> Celle de la nature, des paysages et des sites
> Celle chargée d’établir la liste d’aptitude aux fonctions de commissaire enquêteur
> Celle de conciliation en matière d’élaboration des documents d’urbanisme

L’Association pour la Sauvegarde des Maisons et Paysages du Quercy est agréée au titre de l’article L 141-1 du code de l’environnement et habilitée au plan départemental à participer au débat dans le cadre d’instances consultatives – article 141-21 du code de l’environnement.

L’ASMPQ est partenaire de Query.net

Précédent

Aqui l’OC soirée thématique

Suivant

Le photovoltaïque associé au chêne du Causse

  1. Fraysse Patrick

    Une question que devraient se poser les détracteurs du photovoltaïque : que penserons les générations futures qui devront gérer nos déchets nucléaires pendant plus de 1000 ans ? Pour ma part je suis ravi quand je vois une centrale solaire s installer et je vous invite par exemple à soutenir les actions de Céléwatt dans notre département .

Répondre à Fraysse Patrick Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén