Comprendre les archives médiévales

L’association Héritages du Sénéchal, à Gourdon, s’occupe de l’étude et de la mise en valeur des archives anciennes de la ville et de ses environs. Dans ce cadre, l’association propose depuis plusieurs années des cours, gratuits, pour apprendre à déchiffrer et comprendre des archives médiévales. Pour la rentrée 2022, l’association propose quatre séances de cours par semaine.

Le lundi à 14 h, un cours d’initiation pour débutants apprend les bases de la paléographie (la lecture des écritures anciennes), de l’ancien français et de divers éléments nécessaires à la compréhension des archives (anciennes unités de poids et mesures, monnaies, …). Le lundi à 15 h 30, un cours de paléographie d’un niveau plus avancé permet de se perfectionner dans la lecture de textes plus difficiles.

Le jeudi, deux cours de latin médiéval sont proposés : un premier à 14 h pour les débutants et un second à 15 h 30 d’un niveau plus avancé, avec à la clé la lecture et traduction de manuscrits médiévaux rédigés en latin.

Ces cours reprennent à partir du 3 octobre, dans la salle du troubadour, à l’étage de la Maison du Roy, place Noël Poujade à Gourdon. Ils pourront également être suivis à distance en visioconférence, ce qui ne manquera pas de convenir aux participants qui suivent ces cours depuis Cahors, Luzech ou même de Dordogne.

Pour une mise en pratique, l’association Héritages du Sénéchal a un groupe de travail qui se réunit les mardis de 9 h à 12 h, aussi dans la salle du troubadour, pour transcrire et étudier les archives de Gourdon.

Renseignements : https://www.heritagesdusenechal.fr/ ou heritagesdusenechal@gmail.com

Source article : Blog des Bourians

 

Précédent

Jean-Jacques Chapou honoré une nouvelle fois à Montcuq

Suivant

Regards sur le territoire à l’époque de Jean-François Champollion

  1. François-Xavier Nardou

    et l’Occitan ,médiéval?Il passe à la trappe? A Gourdon au”Moyen-Age” on parlait et écrivait en “Vieux Françoys” d’Oïl??C’est “Nouveau”…chose horrificque et “non audenda” des hommes de ces “Aetates Mediae” pour qui toute novelleté était plus que suspecte ,héréticque…!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén