Catégorie : Gastronomie

Histoire du vignoble de Cahors ou l’histoire du Malbec

villa Malbec Cahors (photo Medialot)

Le Projet (pluriannuel et financé par l’UIVC) est piloté par Pascal Griset (Professeur d’histoire contemporaine, Sorbonne Université) et Léonard Laborie (historien, chargé de recherche au CNRS, UMR Sirice, Paris).

Il est né d’une rencontre fin 2013 à l’occasion d’une conférence internationale sur l’histoire de l’Europe à la Sorbonne entre l’UIVC, qui préparait les Cahors Malbec Days 2014 et voyait l’histoire du malbec se raconter depuis l’autre côté de l’Atlantique, en Amérique latine, et Léonard Laborie, historien (CNRS), qui s’interrogeait sur la circulation historique transnationale des cépages.

Il a pour double objectif d’écrire ou de réécrire parfois l’histoire du vignoble de Cahors de façon factuelle afin que les vignerons de Cahors puisse se l’approprier, mais également de rendre ce contenu accessible au grand public.
Ces recherches ont d’ores et déjà amené les historiens à contribuer de différentes manières à la diffusion de ce contenu historique depuis le début du lancement du projet :

Recueil du témoignage d’une trentaine de témoins. Enregistrés, ils seront mis à disposition de tous aux Archives départementales ;
Rédaction de plusieurs articles sur l’histoire contemporaine de Cahors, du phylloxéra à nos jours
Direction d’un numéro de la revue chilienne RIVAR consacrée au malbec
Co-édition d’un ouvrage collectif avec la Société des Etudes du Lot (Recueil)

Soutien à un mémoire de master et un doctorat en histoire moderne
Multiples conférences académiques et grand public à Cahors, Paris, Bordeaux, Toulouse, Dijon, Amboise
Participation au dossier présenté par l’UIVC à l’INAO pour les mentions complémentaires
Préparation d’une synthèse sous forme de fiches : 10 thèmes, chacun exploré à travers 6 à 10 fiches.

Le projet confié par l’UIVC à Pascal Griset et Léonard Laborie est original : il donne des moyens, du temps, et de la liberté pour traiter sans complaisance la trajectoire du vignoble depuis la crise du phylloxéra, réinscrite dans sa longue histoire.

Ce projet de recherches historique est un véritable atout pour Cahors car peu de vignobles ont eu l’opportunité de mener cette démarche et peuvent s’appuyer sur un contenu historique aussi riche. Cela permet de situer le vignoble de Cahors dans l’histoire de la vigne et du vin en France et dans le monde (avec des liens spécifiques avec l’Argentine ou la Russie).

Publication d’un ouvrage historique (disponible à la librairie Calligramme à Cahors)

Vins de Cahors et du Quercy : Un recueil sur l’histoire des hommes, des lieux et des produits

C’est le premier ouvrage universitaire sur ce thème. Assez illustré, organisé en quatre parties, il mêle une sélection de textes déjà parus mais difficiles à trouver, et des textes inédits (par exemple sur l’évêque Didier de Cahors). –
présentation dans la bibliothèque virtuelle de Quercy net – 

Partie 1 – Essor médiévaux et modernes
Partie 2 – Depuis le Phylloxera : quelle renaissance
Partie 3 – Le monde du Cahors, de la Russie à l’Argentine
Partie 4 – Ecrire l’histoire d’un vignoble, hier, aujourd’hui et demain

Ce recueil est la rencontre de deux initiatives, qui témoignent d’une effervescence depuis 5 ans autour de l’histoire de ce vignoble :  SEL et projet “Histoire du vignoble de Cahors et du cépage malbec” dirigé par Pascal Griset et Léonard Laborie, financé par l’UIVC depuis 2014. 

La soutenance début 2020 de la thèse d’histoire de Sophie Brenac “Le vignoble de Cahors de 1650 à 1850” à l’université Bordeaux Montaigne est une autre manifestation de cette effervescence. Sophie Brénac livre, dans le recueil auquel elle a contribué et dans sa thèse dont elle prépare l’édition, une information scientifique de première importance sur l’essor remarquable du vignoble à l’époque moderne.

Projet à venir : La valorisation de ce travail au-delà de ces exemples concrets de production et de diffusion du contenu de ces recherches historiques amènera l’UIVC à organiser un cycle de conférence à Paris à l’université de la Sorbonne (en février 2022) pour les professionnels et les vignerons et à Cahors (en juin 2022) pour les vignerons et le public lotois.

L’édition d’un nouvel ouvrage en 2022 sous forme de fiches thématiques est également en projet.

 

La SEL Société des Etudes du Lot  et la librairie Calligramme sont partenaires de Quercy net

Ballade et bonne chère en pays martelais

Au début de l’année 2020, nous vous avions fait connaître les premières images de TV Martel et notamment celles consacrées à l’église Saint-Maur. Nous poursuivons avec ce panoramique sur Martel et ses bonheurs multiples.

Lot of Saveurs : demandez le programme…. 2019 !

Lot of Saveurs fêtera ce 10e anniversaire avec, en vedette, la truffe !
Du 5 au 7 juillet, Cahors sera capitale gastronomique avec son marché gourmand et son banquet géant qui rassemblera 2200 convives. Le brunch du dimanche midi sera suivi de la soirée des chefs des Bonnes Tables du Lot.

Pour réserver, cliquez ce lien

Puis, du 18 juillet au 22 août, les routes du Grand Cahors seront ponctuées de 7 étapes :
– Bellefont- La Rauze, le 11 juillet
– Les Junies, le 18 juillet
– Gigouzac, le 25 juillet
– Arcambal, le 1er août
– Calamane, le 8 août
– Pradines, le 15 août
– Catus, le 22 août

Gâteau de citrouille : le Milhas

Recette proposée par Michel Delfour

Une spécialité du Quercy, le milhas ou gâteau de citrouille, fait avec la recette de ma mère qui la tenait de sa grand mère. Un vrai régal !

Pour 1 kg de citrouille cuite à l’eau et écrasée à la fourchette,

250 grs de farine,

250 grs de sucre,

4 oeufs battus,

2 verres de lait (1/2 litres) mélanger le tout,

mettre dans un plat à four et 1 h au four à 180. Ne pas trop remplir le plat car ça monte à la cuisson.

Si vous aimez vous pouvez rajouter dedans des pruneaux. Bon appétit !

NB : Comme le milhas vient de milh qui signifie maïs en occitan, on peut penser que la recette originale se réalise avec de la farine de maïs !

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén