Catégorie : Economie Page 1 of 3

L’économie en Quercy

Histoire du vignoble de Cahors ou l’histoire du Malbec

villa Malbec Cahors (photo Medialot)

Le Projet (pluriannuel et financé par l’UIVC) est piloté par Pascal Griset (Professeur d’histoire contemporaine, Sorbonne Université) et Léonard Laborie (historien, chargé de recherche au CNRS, UMR Sirice, Paris).

Il est né d’une rencontre fin 2013 à l’occasion d’une conférence internationale sur l’histoire de l’Europe à la Sorbonne entre l’UIVC, qui préparait les Cahors Malbec Days 2014 et voyait l’histoire du malbec se raconter depuis l’autre côté de l’Atlantique, en Amérique latine, et Léonard Laborie, historien (CNRS), qui s’interrogeait sur la circulation historique transnationale des cépages.

Il a pour double objectif d’écrire ou de réécrire parfois l’histoire du vignoble de Cahors de façon factuelle afin que les vignerons de Cahors puisse se l’approprier, mais également de rendre ce contenu accessible au grand public.
Ces recherches ont d’ores et déjà amené les historiens à contribuer de différentes manières à la diffusion de ce contenu historique depuis le début du lancement du projet :

Recueil du témoignage d’une trentaine de témoins. Enregistrés, ils seront mis à disposition de tous aux Archives départementales ;
Rédaction de plusieurs articles sur l’histoire contemporaine de Cahors, du phylloxéra à nos jours
Direction d’un numéro de la revue chilienne RIVAR consacrée au malbec
Co-édition d’un ouvrage collectif avec la Société des Etudes du Lot (Recueil)

Soutien à un mémoire de master et un doctorat en histoire moderne
Multiples conférences académiques et grand public à Cahors, Paris, Bordeaux, Toulouse, Dijon, Amboise
Participation au dossier présenté par l’UIVC à l’INAO pour les mentions complémentaires
Préparation d’une synthèse sous forme de fiches : 10 thèmes, chacun exploré à travers 6 à 10 fiches.

Le projet confié par l’UIVC à Pascal Griset et Léonard Laborie est original : il donne des moyens, du temps, et de la liberté pour traiter sans complaisance la trajectoire du vignoble depuis la crise du phylloxéra, réinscrite dans sa longue histoire.

Ce projet de recherches historique est un véritable atout pour Cahors car peu de vignobles ont eu l’opportunité de mener cette démarche et peuvent s’appuyer sur un contenu historique aussi riche. Cela permet de situer le vignoble de Cahors dans l’histoire de la vigne et du vin en France et dans le monde (avec des liens spécifiques avec l’Argentine ou la Russie).

Publication d’un ouvrage historique (disponible à la librairie Calligramme à Cahors)

Vins de Cahors et du Quercy : Un recueil sur l’histoire des hommes, des lieux et des produits

C’est le premier ouvrage universitaire sur ce thème. Assez illustré, organisé en quatre parties, il mêle une sélection de textes déjà parus mais difficiles à trouver, et des textes inédits (par exemple sur l’évêque Didier de Cahors). –
présentation dans la bibliothèque virtuelle de Quercy net – 

Partie 1 – Essor médiévaux et modernes
Partie 2 – Depuis le Phylloxera : quelle renaissance
Partie 3 – Le monde du Cahors, de la Russie à l’Argentine
Partie 4 – Ecrire l’histoire d’un vignoble, hier, aujourd’hui et demain

Ce recueil est la rencontre de deux initiatives, qui témoignent d’une effervescence depuis 5 ans autour de l’histoire de ce vignoble :  SEL et projet “Histoire du vignoble de Cahors et du cépage malbec” dirigé par Pascal Griset et Léonard Laborie, financé par l’UIVC depuis 2014. 

La soutenance début 2020 de la thèse d’histoire de Sophie Brenac “Le vignoble de Cahors de 1650 à 1850” à l’université Bordeaux Montaigne est une autre manifestation de cette effervescence. Sophie Brénac livre, dans le recueil auquel elle a contribué et dans sa thèse dont elle prépare l’édition, une information scientifique de première importance sur l’essor remarquable du vignoble à l’époque moderne.

Projet à venir : La valorisation de ce travail au-delà de ces exemples concrets de production et de diffusion du contenu de ces recherches historiques amènera l’UIVC à organiser un cycle de conférence à Paris à l’université de la Sorbonne (en février 2022) pour les professionnels et les vignerons et à Cahors (en juin 2022) pour les vignerons et le public lotois.

L’édition d’un nouvel ouvrage en 2022 sous forme de fiches thématiques est également en projet.

 

La SEL Société des Etudes du Lot  et la librairie Calligramme sont partenaires de Quercy net

Le Grand Palais sur Kensei TV

Kansei TV, Web TV spécialisée dans l’architecture et l’urbanisme, vient de publier une vidéo consacrée à la transformation urbaine de Cahors, et plus précisément au Complexe cinématographique Le Grand Palais. Cette vidéo qualitative donne à voir de très belles images de la ville de Cahors et des mutations de sa centralité. Kansei TV s’est tout particulièrement arrêtée au cinéma Le Grand Palais et nous propose une visite virtuelle de cet équipement qui a pris possession de la place Bessières. Le cheminement de sa conception y est retracé au travers d’une interview exclusive de son architecte, Antonio Virga, qui a dessiné Le Grand Palais. Volume, implantation, architecture, matériaux…, de la genèse à la mise en œuvre, Kansei TV offre un angle inédit aux passionnés d’architecture et un motif de fierté aux Cadurciens. Quelque peu endormi en ces temps de pandémie, Le Grand Palais est malgré tout, pour l’heure, le rendez-vous de quelques skaters qui se retrouvent sur son parvis et démontrent à quel point cet espace a trouvé son public. Nul doute que dès que la situation sanitaire le permettra, Le Grand Palais, tout comme les autres lieux culturels, ces lieux de partage et d’émotion, reprendront place au cœur de nos vies (source Medialot.fr)

N’oublions pas d’ajouter que Le Grand Palais était également prévu pour accueillir en son dernier étage, les collections du Musée de la Résistance, de la Déportation et de la Libération du Département du Lot…. Est-ce toujours d’actualité ?

 

Librairies : des commerces évidemment essentiels

Natalie Julia qui représente notre partenaire, la librairie Calligramme à Cahors, nous rappelle, avec juste raison, qu’aujourd’hui son activité est reconnue comme essentielle !

Et pour compléter son propos, vous trouverez ci-dessous, les informations pratiques pour vos prochains déplacements, en toute sécurité

Sous quelles conditions les clients peuvent-ils se déplacer pour se rendre en librairie ? 

« Commerces essentiels » et « achats de première nécessité » : en application du confinement, tout déplacement de personne hors de son lieu de résidence est interdit entre 6 heures et 19 heures. Il est néanmoins possible d’effectuer des déplacements « pour effectuer des achats de première nécessité ou des retraits de commandes ». Dès lors que les librairies relèvent des commerces « essentiels », l’achat de livres est compris dans les achats de première nécessité. 

Dans quel rayon autour de leur domicile les clients peuvent-ils se déplacer pour se rendre dans une librairie ? Sont interdits les déplacements conduisant une personne à sortir à la fois d’un rayon de 30 kilomètres autour de son lieu de résidence et du département dans lequel ce dernier est situé. 

Exemples : 

– une personne peut parcourir plus de 30 km pour se rendre dans une librairie si elle reste dans le même département que celui de son lieu de résidence ; 

– si la personne change de département pour se rendre dans une librairie, elle ne pourra pas aller au-delà d’un rayon de 30 km autour de son domicile ; 

NB : le rayon maximal de dix kilomètres autour du domicile s’applique à la promenade ou à l’activité physique individuelle et non à l’achat de produits de première nécessité tels que les livres. 

 

La librairie est au 75 , rue du Maréchal Joffre / 46000 Cahors
05 65 35 66 44 / contact@librairiecalligramme.fr
horaires d’ouverture : du mardi au samedi 9h30/18h45

+ d’infos sur le site internet en cliquant CE LIEN

 

Hemp-Act, des solutions pour l’extraction des fibres longues du chanvre

FEVRIER 2021 : Hemp-Act est lancé !
En tant que toute jeune entreprise, Hemp-Act démarre l’année en pleine ébullition : l’équipe qui s’étoffe de 3 personnes supplémentaires est en cours d’assemblage de la première ligne.

Les fondements de Hemp-Act
D’une réflexion sur le chanvre….à un projet industriel de solutions d’extraction des fibres longues.

Relancée depuis quelques années, la culture du chanvre a de multiples débouchés et bienfaits : agronomiques, soutien de la biodiversité, alimentaires, textiles, santé, construction et isolation…

La massification de la culture du chanvre va ainsi devenir un levier majeur au développement mondial d’économies biosourcées et relocalisées.

L’enjeu est de taille :
> environnemental d’abord : contrecarrer les effets multiples du changement climatique en développant une nouvelle économie de restauration et de régénération tout en fixant du CO2 soit 15 t/ha/an en eq C02 capturé.

> économique et social : développer de nouvelles activités de production de biomatériaux génératrices d’emplois ancrés localement et de valeurs ajoutées pour des territoires devenus prospères et résilients.

Construire l’avenir : face à un imprévisible qui s’impose comme la nouvelle norme, il est urgent de dessiner une trajectoire d’avenir claire, solide et basée sur une nouvelle bio-économie accessible à tous, en tous points de notre belle planète Adopter les bonnes solutions pour aujourd’hui comme pour demain est inéluctable, mais le changement d’échelle doit être immédiat et massif.

Pour accompagner la montée en puissance de la filière et générer des débouchés, le développement de solutions industrielles est nécessaire.

Chanvrier depuis plus de 20 ans, tour à tour paysan chanvrier bio, concepteur de solution chanvrières et textiles et militant écologiste, c’est à la réalisation de ce changement d’échelle radical que je souhaite apporter mon énergie et ma contribution en tant que Fondateur et Président de Hemp-Act.

Nous développons ainsi au sein de Hemp-Act des outils et des solutions spécifiques dédiés à l’extraction et à l’affinage des fibres longues du chanvre.

+ d’information : Pierre Amadieu, Président de Hemp-Act
Lieu-dit Bétille – 46 120 Lacapelle-Marival
pierre.amadieu21@gmail.com
Portable 06 03 96 16 28

 

Pâtre, Une revue nationale qui s’intéresse aux brebis des causses du Quercy

 

Elles font souvent la “Une” de certains reportages, notamment lorsque les grandes capitales leur ouvrent salons et foires. Cette année sera morose pour leur avenir et pourtant, l’édito du numéro de novembre de “Pâtre” semble optimiste sur la réactivité des animaux et leurs gardiens, lesquels ont été habitués à supporter les aléas… de tout poil !

Il est bien sûr question du Lot dans les pages de ce magazine qui dans son article “A la recherche du juste prix de la laine”, donne la parole à Pierre Reveillac, éleveur sur nos causses et président de l’association la Caussenarde dont le siège est à Livernon.

Depuis Saugues (Haute-Loire) durant les rencontres nationales de la Laine qui se sont tenues les 18 et 19 septembre dernier, il réitère le message porté depuis des années par son association, à savoir favoriser les débouchés pour cette matière autrefois noble et profiter du “consommer français” pour la mise en place d’une filière de commercialisation au plan national.

Rappelons que l’association la Caussenarde a publié cette année un ouvrage “La brebis des Causses du Lot, sa laine, son usage au fil du temps” que l’on peut trouver chez les libraires lotois et maisons de la presse (Cahors, Figeac, Gourdon, Gramat, Labastide-Murat, Prayssac..) mais aussi au siège de l’association ainsi que chez l’éditeur avec vente en ligne.

La brebis des Causses du Lot… toute l’histoire de sa laine

 

C’est à Livernon, village-terroir du patrimoine ovin, que l’association la Caussenarde à officiellement présenté son ouvrage qui met en valeur l’une de nos richesses qui, au fil du temps, reprend le devant de la scène comme source de développement économique et touristique.
Cette fibre, appréciée depuis la nuit des temps, qui a toujours été reconnue par ses grandes qualités au plan international a souffert de la mondialisation et la concurrence des matières synthétiques. Aujourd’hui, c’est un regard différent qui est porté sur la toison de nos  brebis à lunettes grâce au travail inlassable porté par le dynamisme de l’association la Caussenarde (ateliers, salons, veillées…). Il se traduit une fois encore par cet ouvrage qui devrait porter haut et loin les couleurs de notre territoire.

Contact association :  la Caussenarde : 05 65 40 54 31 / contact@lacaussenarde.org

Contact éditeur : 05 65 31 44 00 / www.edicausse.fr 

Bois Raméal Fragmenté : une solution pour réduire les arrosages et nourrir vos sols

 

L’Eté nous apporte, comme chaque année, ses plaisirs mais aussi certaines contraintes que les jardiniers, qu’ils soient amateurs ou chevronnés, tentent de gérer au mieux : les arrosages et les besoins en eau.
Depuis de nombreuses années, Jacky Dupéty, ingénieur agronome installé dans le Lot, n’a de cesse de porter la bonne parole d’une technique qui nous vient du Canada, le B.R.F. et que chacun peut appliquer pour toute culture (maraîchage, remise en culture de terrains, vergers….).

 

 

Jacky Dupéty nous décrit les grands principes de cette technique dans la vidéo qui suit

+ d’informations en cliquant CE LIEN

Méthaniseurs et Eoliennes : des inquiétudes formulées par l’association Maisons Paysannes du Lot

Maisons paysanes du Lot

La Lettre d’information (n° 93 – Eté 2020) qui donne notamment tous les rendez-vous pour les membres de cette association (sorties, journées patrimoine, assemblée générale…) exprime aussi dans ses colonnes des réserves sur les installations de méthaniseurs multi-sites ! Le sujet fait débat depuis longtemps, notamment sur l’incapacité de notre sous-sols à recevoir des effluents qui mettraient en péril cette richesse qui fait la spécificité de notre département. Comme dans toute industrie, le respect des normes est la règle, avec les analyses régulières qui doivent être rendues publiques, quels que soient leurs résultats !

Liste des lanceurs d’alerte : le CSNM, le Collectif Citoyen Lotois, le CNVM, Les Amis de la Terre Midi-Pyrénées, FNE midi Pyrénées, le GADEL, Espeyroux environnement, le collectif des riverains, Maisons paysannes, la Confédération Paysanne et l’association AmiE (Alerte méthanisation industrielle Environnement).

Tout aussi visibles, et de loin ! des projets d’implantation d’éoliennes sont annoncés. Le décret du 8 avril 2020, dans le cadre de la politique de simplification du droit, offre aux préfets un pouvoir dérogatoire pour faciliter des dossiers sur leur territoire. Le contexte de “relance économique” va peser très lourd dans les prochains arbitrages sur ces installations et l’association “d’engager chacune et chacun à une grande vigilance”.

Contact : Maisons Paysannes du Lot : Joëlle Maillard et Jean-Pierre Vermande : cliquez CE LIEN

Quelques complément pour comprendre :
Un méthaniseur : comment ça marche
Le méthaniseur de Gramat
La presse s’en fait l’écho

L’attractivité du Lot : On compte sur vous !

Ce message du Conseil départemental et de l’ensemble des collectivités territoriales est adressé à chacun et chacune pour les inviter à témoigner simplement sur leur quotidien et ce qu’ils souhaitent mettre en valeur sur le département.

Un double objectif est attendu dans cette démarche, relancer l’activité touristique et favoriser des projets d’installation.

Poursuivez votre lecture et partager votre témoignage en cliquant CE LIEN

CéléWatt sélectionnée pour la finale du prix « Ils changent le monde »

CéléWatt est sélectionnée pour la finale du Prix « Ils changent le monde » organisé par la Fondation Terre Solidaire dans la catégorie Energie renouvelable et citoyenne. En un clic, vous pouvez voter et soutenir ce joli projet de construction d’une grappe de parcs solaires citoyens dans le Lot.

 Les votes sont ouverts jusqu’au 25 juin.

> Votez sur Terre Solidaire

> Créée en 2017, CéléWatt a pour objectif de créer progressivement une grappe de petits parcs solaires citoyens dans le département du Lot. Cinq habitants se sont lancés dans l’aventure et ont réuni presque 500 sociétaires dont les 2/3 sont issus du Lot et du proche Aveyron.

Afin de soutenir les initiatives citoyennes en faveur de la transition écologique et solidaire, et les mettre en lumière auprès du grand public, la Fondation Terre Solidaire a créé le Prix Fondation Terre Solidaire « Ils changent le monde ». Un jury composé de 8 personnes a instruit les candidatures enregistrées entre le 11 et 25 mai 2020 et a sélectionné 4 dossiers maximum par catégorie. Le public peut maintenant voter pour départager les finalistes et attribuer la moitié de la note.  Début juillet, le jury attribuera l’autre moitié de la note, puis proclamera les résultats.

Sources : Médialot

Les jardins secrets de Cahors

La visite des Jardins Secrets de Cahors s’effectue en une demi-journée.

Ce cheminement doux vous permet de visiter la ville dans le même temps puisque les jardins sont tous situés à des endroits stratégiques de la ville médiévale, et donc proche des principaux monuments.

Un marquage au sol avec des feuilles d’acanthe vous mène aux différents jardins.

http://www.tourisme-cahors.fr/decouvrir/pierre-et-histoire/visiter-cahors/jardins-secrets

L’Occitanie a son timbre

Quercy net n’a pas pour habitude de faire la promotion des services de La Poste mais avec la sortie d’un timbre qui porte le nom de notre région –  avec le visuel du Pont du Gard – nous faisons une exception.
Avec la collaboration du National Geographic, plusieurs timbres sont proposés au sein de la Collection Patrimoine Français.
Ne vous précipitez pas dans votre bureau de poste, c’est le service mon-timbre-en-ligne qui sera votre interlocuteur. Quant à la gamme des différents délais d’acheminement, vous pouvez  vous procurer ce timbre au prix unitaire de 0,82 € (tarif écopli)

Vivreaupays.pro reprend ses éditions

Didier Couplet remet le couvert pour nous faire partager toutes les initiatives qui fleurissent un peu partout sur notre pays et notamment les évènements grands ou petits qui tentent de se maintenir.

Et notre éditorialiste de conclure : … et je vais m’efforcer de trouver chaque jour des nouvelles rassurantes et optimistes”.

Rendez-vous sur Vivreaupays.pro

 

Limoges – Cahors par le train, ça vous tente ?

Mika, conducteur d’une BB 7200 nous fait partager son parcours depuis la gare de Limoges Bénédictins jusqu’à Cahors. Une belle vidéo qui ne laisse pas indifférent.

BB 7200 : Locomotive à propulsion électrique (v.wikipedia)

“Barrages” le film made in Figeac accessible sur You Tube

Confinement oblige, ce film qui traite de la privatisation des barrages de notre pays et qui avait fait son apparition au mois de janvier, perd sa diffusion grand public. Les équipes de l’association Régie Sud basée à Figeac qui avaient engagé une vaste tournée à travers la France se sont résolues à mettre en ligne gratuitement ce film que Quercy net vous propose ci-dessous.

Une heure de découvertes passionnantes sur un sujet “hyper sensible”.

Une cagnotte ouverte : Vous pouvez aider en souscrivant à la campagne de financement participatif via la plateforme Helloasso. Celle-ci est plus que jamais d’actualité suite à l’arrêt soudain de la diffusion du film en salle et sa mise à disposition gratuitement en ligne.
Cliquez CE LIEN et merci pour vos gestes de soutien

Page 1 of 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén