Catégorie : Tourisme Page 1 of 2

Vignoble et vin de Cahors de Sophie Brenac-Lafon

Vignoble et vin de Cahors de 1650 à 1850, auteur Sophie Brenac-Lafon

Cet ouvrage est la version abrégée d’une thèse d’histoire ayant pour titre Vignoble et vin de Cahors, 1650-1850, soutenue à l’Université Bordeaux Montaigne en février 2020 (sous la direction de Michel Figeac). Cette thèse a été récompensée par le prix Louis Desgraves de l’Académie nationale des sciences, belles-lettres et arts de Bordeaux.

L’auteure, Sophie Brenac-Lafon, est docteure en histoire moderne, professeure d’histoire-géographie au lycée Gaston Monnerville à Cahors et chargée de mission auprès du service éducatif des Archives départementales du Lot dans l’Académie de Toulouse. Passionnée d’histoire, elle a entamé ses premiers travaux sur le même sujet (Maîtrise et DEA) à l’Université de Toulouse Jean Jaurès sous la direction du Professeur Francis Brumont qui la forma à la pratique de sources spécifiques : les compoix (cadastres d’Ancien Régime). Elle a repris ses recherches en 2015 parallèlement à ses activités d’enseignante dans le secondaire. Le livre Vignoble et vin de Cahors de 1650 à 1850 est l’aboutissement de nombreuses années d’études réalisées avec rigueur.

L’ouvrage a été publié avec le soutien financier principal de :
– l’Association d’Expérimentation de la Ferme Départementale d’Anglars-Juillac dirigée par Francis Laffargue. La Ferme Départementale d’Anglars-Juillac a été créée en 1979. C’est le site technique historique du vignoble de Cahors. Depuis plus de 40 ans, le site est un conservatoire national du cépage malbec (scientifiquement cot, localement auxerrois), principal cépage du vignoble de Cahors. Le site contribue également à la sauvegarde d’anciens cépages autochtones et à la découverte de nouveaux cépages, ainsi qu’à l’amélioration permanente des modes de conduites du vignoble : taille, entretien du sol, réduction des intrants, nouvelles variétés résistantes aux maladies, adaptation au changement climatique, amélioration de la qualité des vins… Cet ouvrage historique complète l’étude technique des terroirs viticoles de l’appellation Cahors initiée, soutenue et encadrée par la Ferme Départementale d’Anglars-Juillac dans les années 1990.
– complété par le Centre d’Etudes des Mondes Moderne et Contemporain ( CEMMC-EA 2958) de l’Université Bordeaux Montaigne.

Presentation_avec_Bon_Commande_livre_SBrenacLafon

Histoire du vignoble de Cahors ou l’histoire du Malbec

villa Malbec Cahors (photo Medialot)

Le Projet (pluriannuel et financé par l’UIVC) est piloté par Pascal Griset (Professeur d’histoire contemporaine, Sorbonne Université) et Léonard Laborie (historien, chargé de recherche au CNRS, UMR Sirice, Paris).

Il est né d’une rencontre fin 2013 à l’occasion d’une conférence internationale sur l’histoire de l’Europe à la Sorbonne entre l’UIVC, qui préparait les Cahors Malbec Days 2014 et voyait l’histoire du malbec se raconter depuis l’autre côté de l’Atlantique, en Amérique latine, et Léonard Laborie, historien (CNRS), qui s’interrogeait sur la circulation historique transnationale des cépages.

Il a pour double objectif d’écrire ou de réécrire parfois l’histoire du vignoble de Cahors de façon factuelle afin que les vignerons de Cahors puisse se l’approprier, mais également de rendre ce contenu accessible au grand public.
Ces recherches ont d’ores et déjà amené les historiens à contribuer de différentes manières à la diffusion de ce contenu historique depuis le début du lancement du projet :

Recueil du témoignage d’une trentaine de témoins. Enregistrés, ils seront mis à disposition de tous aux Archives départementales ;
Rédaction de plusieurs articles sur l’histoire contemporaine de Cahors, du phylloxéra à nos jours
Direction d’un numéro de la revue chilienne RIVAR consacrée au malbec
Co-édition d’un ouvrage collectif avec la Société des Etudes du Lot (Recueil)

Soutien à un mémoire de master et un doctorat en histoire moderne
Multiples conférences académiques et grand public à Cahors, Paris, Bordeaux, Toulouse, Dijon, Amboise
Participation au dossier présenté par l’UIVC à l’INAO pour les mentions complémentaires
Préparation d’une synthèse sous forme de fiches : 10 thèmes, chacun exploré à travers 6 à 10 fiches.

Le projet confié par l’UIVC à Pascal Griset et Léonard Laborie est original : il donne des moyens, du temps, et de la liberté pour traiter sans complaisance la trajectoire du vignoble depuis la crise du phylloxéra, réinscrite dans sa longue histoire.

Ce projet de recherches historique est un véritable atout pour Cahors car peu de vignobles ont eu l’opportunité de mener cette démarche et peuvent s’appuyer sur un contenu historique aussi riche. Cela permet de situer le vignoble de Cahors dans l’histoire de la vigne et du vin en France et dans le monde (avec des liens spécifiques avec l’Argentine ou la Russie).

Publication d’un ouvrage historique (disponible à la librairie Calligramme à Cahors)

Vins de Cahors et du Quercy : Un recueil sur l’histoire des hommes, des lieux et des produits

C’est le premier ouvrage universitaire sur ce thème. Assez illustré, organisé en quatre parties, il mêle une sélection de textes déjà parus mais difficiles à trouver, et des textes inédits (par exemple sur l’évêque Didier de Cahors). –
présentation dans la bibliothèque virtuelle de Quercy net – 

Partie 1 – Essor médiévaux et modernes
Partie 2 – Depuis le Phylloxera : quelle renaissance
Partie 3 – Le monde du Cahors, de la Russie à l’Argentine
Partie 4 – Ecrire l’histoire d’un vignoble, hier, aujourd’hui et demain

Ce recueil est la rencontre de deux initiatives, qui témoignent d’une effervescence depuis 5 ans autour de l’histoire de ce vignoble :  SEL et projet “Histoire du vignoble de Cahors et du cépage malbec” dirigé par Pascal Griset et Léonard Laborie, financé par l’UIVC depuis 2014. 

La soutenance début 2020 de la thèse d’histoire de Sophie Brenac “Le vignoble de Cahors de 1650 à 1850” à l’université Bordeaux Montaigne est une autre manifestation de cette effervescence. Sophie Brénac livre, dans le recueil auquel elle a contribué et dans sa thèse dont elle prépare l’édition, une information scientifique de première importance sur l’essor remarquable du vignoble à l’époque moderne.

Projet à venir : La valorisation de ce travail au-delà de ces exemples concrets de production et de diffusion du contenu de ces recherches historiques amènera l’UIVC à organiser un cycle de conférence à Paris à l’université de la Sorbonne (en février 2022) pour les professionnels et les vignerons et à Cahors (en juin 2022) pour les vignerons et le public lotois.

L’édition d’un nouvel ouvrage en 2022 sous forme de fiches thématiques est également en projet.

 

La SEL Société des Etudes du Lot  et la librairie Calligramme sont partenaires de Quercy net

Les constructions de Rocamadour

Le village de Rocamadour est largement commenté pour son haut lieu religieux.

Il en est moins sur sa construction qui a été probablement une prouesse humaine et technique pour une réalisation datant du moyen âge.
Les édifices se confondent voire s’incrustent dans la falaise ce qui offre un ensemble très minéral et imposant sur plus de 120 mètres de hauteur.

Baignée au gré de la lumière et des couleurs la cité offre une photo hors du commun.

Merci à Yves MARGUIN pour sa publication sur Quercy Net et sa vidéo.

A la campagne

Nos visiteurs, nous envoient leurs vidéos …

Je suis de la région Lyonnaise et ai de la famille dans le Quercy.
Amateur d’images, je passe beaucoup de temps dans cette belle région du Quercy à capter des ambiances de la campagne.
Cette campagne fait partie aussi de notre patrimoine tellement elle est belle et authentique.
La vie y est paisible, avec des nuits au silence et au noir absolus, … presque hors du temps.
Il nous reste à la préserver !

Yves MARGUIN

Ballade et bonne chère en pays martelais

Au début de l’année 2020, nous vous avions fait connaître les premières images de TV Martel et notamment celles consacrées à l’église Saint-Maur. Nous poursuivons avec ce panoramique sur Martel et ses bonheurs multiples.

L’attractivité du Lot : On compte sur vous !

Ce message du Conseil départemental et de l’ensemble des collectivités territoriales est adressé à chacun et chacune pour les inviter à témoigner simplement sur leur quotidien et ce qu’ils souhaitent mettre en valeur sur le département.

Un double objectif est attendu dans cette démarche, relancer l’activité touristique et favoriser des projets d’installation.

Poursuivez votre lecture et partager votre témoignage en cliquant CE LIEN

De Saint-Cirq Lapopie à Douelle, en images et en musique !

Antoine nous écrit ce petit mot : “J’ai entrepris il y a quelque temps une excursion dans cette zone géographique…
Cette dernière m’a laissé de plaisants souvenirs !
Musicien amateur, j’ai décidé de prendre ce thème pour habiller une de mes compositions”.

Merci Antoine, on ne se lasse jamais de découvrir et faire découvrir notre Quercy !

Viure al Païs dans le Lot

 

 

Une émission en langue occitane, diffusée sur France 3 (novembre 2019). Présentée par Sirine Tijani

Promenade dans le Quercy, notamment dans les vignes du vin de Cahors à la rencontre de viticulteurs qui ont deux passions :vignerons le jour et comédiens le soir. Ils font partie d’une troupe de théâtre amateur très connue dans le pays qui joue en langue occitane : lo Teatre del Trastet d’Anglars-Juillac. Nous avons ainsi assisté à la répétition de leur dernière pièce, « Mongefavòl »
Nous vous proposerons également une visite unique à la découverte du patrimoine du Lot avec comme guide Marc Lagaly. Enseignant d’occitan entre Cahors et Prayssac, Marc est passionné par le patrimoine lotois. Le temps d’un reportage, il nous emmène découvrir des pièces de patrimoine quercynois plus ou moins monumentales mais toujours parlantes.

Réouverture des musées dans le Lot

Le préfet autorise l’ouverture au public de certains musées et monuments du Lot

Conformément au décret du 11 mai, le préfet peut, après avis du maire, autoriser, l’ouverture des musées et monuments dont la fréquentation habituelle est essentiellement locale et dont la réouverture n’est pas susceptible de provoquer des déplacements significatifs de population. Le préfet du Lot a accordé une autorisation de réouverture au public, dans le strict respect des mesures barrières et de distanciation sociale, aux musées suivants : – Château de Castelnau – Bretenoux, situé à Prudhomat – Château d’Assier, situé à Assier – Château de Montal, situé à St-Jean-Lespinasse – Château de Cénevières, situé à Cénevières, Le Château – Musée d’histoire de Figeac, situé à Figeac, Cour du Puy – Musée Champollion – Les Ecritures du monde, situé à Figeac, Impasse Champollion – Musée Murat, situé à Labastide-Murat, Rue Joachim Murat – Musées archéologiques « Armand Viré » et « Ichnospace », situés à Luzech, 152 rue de la Ville – Musée « La Planète des moulins », situé à Luzech, 144 Quai Émile Gironde – Musée Gallo-Romain d’Uxellodunum, situé à Martel, place des Consuls – Ecomusée de Cuzals, situé à Sauliac-sur-Célé, Domaine de Cuzals – Musée de l’Automate, situé à Souillac, Esplanade Alain Chastagnol – Musée d’Uxellodunum, situé à Vayrac, Place du 11 novembre 1918 – Musée Ossip Zadkine, situé à Les Arques, Le Bourg – Musée Jean Lurçat, situé à Saint-Laurent-les-Tours Ces musées et monuments s’ajoutent au Musée de Préhistoire – Amédée Lemozi, à Cabrerets, lieu-dit Pech Merle, dont l’autorisation de réouverture au public a été accordée le 15 mai dernier.

Cahors, le 20 mai 2020

Revivez la transhumance en mots et en images

Comme beaucoup d’autres évènements, l’édition 2020 de la  transhumance Rocamadour-Luzech est annulée pour cause de confinement.
Cette belle aventure, chaque année suivie par des milliers de marcheurs, a été fort heureusement, mise en mots et en images en 2014 par les soins d’Anne-Marie O’Donovan. Son témoignage, fruit d’une rencontre avec les propriétaires, éleveurs, bergers… est aussi symbole de la reconquête des paysages, des espaces embroussaillés et plus largement la préservation du patrimoine naturel lotois.
Ces temps de transhumance sont aussi un moment privilégié d’échange avec les habitants qui bordent les chemins empruntés par les troupeaux…

L’ouvrage : “Carnet de route, transhumance de Rocamadour à Luzech” est disponible chez l’éditeur édicausse, au prix de 15 € (+ frais d’envoi). Règlement possible en ligne. Contact :  05 65 31 44 00 / contact@edicausse.fr

 

Limoges – Cahors par le train, ça vous tente ?

Mika, conducteur d’une BB 7200 nous fait partager son parcours depuis la gare de Limoges Bénédictins jusqu’à Cahors. Une belle vidéo qui ne laisse pas indifférent.

BB 7200 : Locomotive à propulsion électrique (v.wikipedia)

Voyage dans le Quercy par Francis Michel

 

Le Pont Valentré, Rocamadour, Saint-Cirq Lapopie, Cuzals et son musée…. mais pas que. Les images et la musique sont “raccord” et nous incitent à parcourir la totalité de la ballade !

 

 

Choisirlelot.fr : pour accueillir de nouveaux habitants

Pour
> s’installer et vivre
> Travailler et entreprendre
> Se faire accompagner

CLIQUEZ ICI

Pour un changement de vie en toute sérénité, nous vous accompagnons.

Photographies

Marc LAFEUILLE est fils, petit fils, arrière petits fils, etc, etc … de quercynois et plus particulièrement du nord du Lot. Tous ses ancêtres reposent à Gramat, Saint Denis Les Martel, …

La vie ne lui a pas permis d’habiter le Lot mais il y vient plusieurs mois par an quand même (à Creysse).

Côté photo, c’est un autodidacte en numérique, après plusieurs années à shooter en argentique avec mon Nikon F2. Puis un jour, après avoir parcouru forum, pages facebook et sites professionnels, il a décidé de franchir le pas avec son D7500 .

Sa devise : En photo, comme dans toute forme d’art, la sincérité est toujours préférable à la qualité. Elle montre plus les lumières de son cœur que la brillance de son cerveau.

Retrouvez ses photos dans deux galeries : Cabrerets et Rocamadour

Rocamadour Cabrerets

L’Eté des musées

Merci à Bérangère à qui nous empruntons ce visuel

Toutes les saisons, de jour et parfois de nuit, les musées sont accessibles. Ce n’est pas forcément le cas dans le Lot mais pourquoi ne pas essayer ?

Notre territoire héberge de grands noms dont nos institutions accompagnent la renommée. Des lieux, plus modestes, se révèlent également très attractifs.

Dans tout ces lieux, l’accueil est primordial avec un “bonjour” suivi de “bienvenue ….”. Ces mots mettent immédiatement accueillants et visiteurs en contact et favorisent le dialogue. C’est d’abord ce que retiendra le public.
Passée la “leçon de politesse” 😉 , voici mes deux adresses de la semaine.

La Grange-Musée Pierre Andrès à Villesèque. Attention, dernier jour le 10 août.
La Planète des Moulins à Luzech

Leur contenu “pédagogique” complète bien l’aspect artistique et/ou patrimonial.
Bel Eté dans les musées…. du Lot !

 

 

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén